Raconte pas (que, ni trop) ta vie (3)

Posted on 26 mai 2009

0


Un bon Siné ça requinque. Peut être même assez pour sortir de mon slow blogging actuel et replonger dans le maëlstrom de la connerie sarkolandaise. Encore qu’il y a un moment où, à vouloir suivre le nain élyséen et ses sbires, on a toutes les chances de se retrouver dans la position du sprinter égaré malgré lui dans une échappée en montagne : en surrégime et dans le rouge, même en s’envoyant une valise d’EPO et avec un taux d’hématocrite au-dessus de 50 . Il vaut peut être mieux choisir ses étapes et affûter ses arguments.

Parce qu’une semaine à lever le pied et, de mémoire, la démoctature bananière nous en a réservé des vertes et des pas mûres : arrestation de gamins de 6 et 10 ans pour vol présumé de bicyclette (Carla a dû oublier les DVD de néo-réalisme italien dans sa tentative de donner un peu de vernis à monsieur monmari pour les dîners en ville), volonté de violer la constitution pour faire passer le projet de loi sur la santé, arrestation de terroristes potentiels (si, si, ils éditeraient même des bouquins pour certains) ayant publié et distribué des tracts hostiles au pouvoir et à l’acharnement judiciaire contre un homme (Julien Coupat), préparation de la Loppsi pour, dans le sillage d’Hadopi, tenter de placer un mouchard là où le prince le souhaite (à côté les écoutes de l’Elysée c’était de l’artisanat)… jusqu’à ce lundi qui a vu l’homme des basses oeuvres, futur tête du cortège en bras de chemise dans la première charrette, Lefebvre, non-élu de la République qui ouvre quand même sa gueule, proposer que les personnes en congés maladie continuent à travailler de chez eux.

Un truc à piquer une bonne colère et à appeler des Inglorious Basterds à se lever. Même si, et il faudra bien régler la question, la mollesse soumise des uns, le recours à des grilles vieillissantes des autres ou encore le manque de pertinence d’un troisième ne facilitent pas la tâche pour préparer de façon innovante l’après.

Et Siné dira le lecteur se souvenant du début de ce billet ? Bein justement le revoilà. Remis de mon week-end de simili-bobo privilégié, il m’est ressorti en pleine nuit grâce à FullHdReady. Sachant que les hypocondriaque peuvent aussi être malades, difficile de guetter les signes de sa santé sans être insomniaque. Je ressassais donc les méfaits du nain et me préparais à de sombres diagnostics de la faculté quand le passage au Belattar Show du ronchon anar m’est tombé sur le rable. Caustique et moqueur, trucs qu’il faudrait un peu plus pour dégommer une époque et ses pouvoirs à la con. Il dérape diront encore certains sur certaines affaires, moi je retiens surtout qu’il tape. Ca monte en puissance aux alentours des 3’30 »

Vidéo mise en ligne par peanutsie avec la suite de l’interview ici où Sarko, Carla, Val et BHL en prennent une bonne rasade.

Publicités
Posted in: humeur, Politique