Régionales : en attendant le Grand Soir, le parti d’en dormir

Posted on 15 mars 2010

1


Election piège à … dormeur ? Raconte pas ta vie certes mais une soirée électorale quotidienne devrait pouvoir largement réorganiser mon bio-rythme: au plume à minuit comme un bon sarkozyste. Bon il y a sans doute le coup de l’émotion. Se retrouver dans la force majoritaire dans le pays, je n’ai pas l’habitude et pour tout dire ça secoue un peu :D. Ca file des responsabilités qu’il va falloir  assumer…

Comme les médiatocrates pérorent depuis hier soir et se répandent dès potron-minet dans leurs analyses habituelles et convenues, je vais pas me gêner pour vous refiler la mienne. Et en plus c’est du gratos, du free, du CC 😉

Donc oui, les abstentionnistes sont majoritaires. Et avec 53,63%, la France est dans un potentiel état insurrectionnel. Non pas que tous ces non-votants se soient d’un coup transformés en black blocks déchaînés. Ni même en anars de bistrot. Quoique 😉 Mais leur geste est fort, d’où qu’ils viennent et qui qu’ils soient. Ils ont résolument envoyé un coup de pied au cul d’une démocratie tronquée, dévoyée, confisquée.

Les Français auraient voulu clamer « we are the power » qu’ils ne pouvaient mieux s’y prendre. Pêcheurs à la ligne et joueurs de foot, amateurs de rugby retenus par le Tournoi et adeptes du gigot-gratin dominical en famille, hackers débordés et glandeurs patentés, gauchistes notoires (ou que dans leur quartier) et jemenfoutistes confirmés, chômeurs laminés et cadres lessivés… ils ne forment surtout pas une unité compacte et docile, en rang derrière quelque leader minimo. Mais ils ont sans doute compris que rien ne peut plus passer par les organisations établies du pouvoir et qu’ils sont de la potentielle dynamite.

Qu’on fasse semblant de ne pas les entendre (ou qu’on ne les ai pas entendus d’ailleurs) dans les partis et sur les plateaux télés, à la radio et dans les colonnes de journaux, chez les amateurs de fauteuil et les va-à-la-soupe, n’a rien d’étonnant. Les soirées électorales nous ont donc offert leur ballet dit « Jacques Martin » inspiré par l’antienne cathodique de son « Ecole des fan » : tout le monde a gagné. Ce qui reste quand même à voir.

Parce que c’est pas tout le monde non plus. Le petit Bayrou et son orchestre par exemple en prennent une sévère avec 4,25 %. Le centre va-t-il redevenir introuvable (je suis de ceux qui pensent qu’il n’a jamais « existé ») ou ressurgir comme appoint ailleurs ainsi qu’une de ses parties l’est en restant ancrée bien à droite? Un autre qui est pas bien c’est le petit facteur. Son NPA est renvoyé à son isolationnisme et ramasse un petit 2,5 % après lequel Besancenot va devoir envisager de réparer le vélo et sortir les rustines si le boyau n’a pas trop morflé (pour les plus jeunes, un boyau servait de pneumatique à une bicyclette de compèt’, autrefois :p ).

Il n’a cette fois pas vraiment bénéficié du vote protestataire. Le FN lui se refait une petite santé. Sa moyenne nationale de 11,49% cache des disparités avec des poussées comme les 18, 3% de Marine Le Pen dans le Nord-Pas de Calais et les 20,29% de son père en PACA. Les apprentis sorciers Umpistes de l’identité nationale, du Quick Halal et des discours flattant la xénophobie prennent au passage un retour de bâton en remettant en selle ce parti. Un FN qui a sans doute encore bénéficié d’un brin du vent protestataire même si son socle pourrait bien se trouver dans ces eaux-là. Socle qui n’est sans doute pas fait que de nostalgiques de Pétain ou du IIIe Reich, ni même de nationalistes pur jus, mais de gens effrayés ou malmenés par leurs conditions de vie et promptes à se raccrocher à un discours simpliste. Ce qui pour le coup fait peu : s’il n’y avait que 12% de cons dans le pays ça se saurait 😀

Tiens puisque j’en parle: l’UMP prend une bonne branlée. Ca ne change rien aux problèmes de fond mais ça fait toujours plaisir de voir cette droite-là avec les fesses rougies (c’est une métaphore hein parce que les fesses de l’immonde Lefebvre comment dire…). Tous en rang derrière le nabotléon pour un petit 26,1% national. Ils ont dû la sentir passer. Et ils ont livré en prime un spectacle lamentable avec leur « mi-temps du match » répétée de plateaux en studios, sans parler du grand écart pour faire de l’oeil aux écolos et du pied au FN sur le thème sécuritaire. Pitoyables, les Bertrand, Copé, Chatel, avec du LOL en prime quand Bécassine Dati a pris la parole aux côtés de sa cousine Jouanno sur France 2. Avec ces deux là on est dans de beaux draps ont dû penser quelques vieux grognards du gaullisme. Et puisqu’on en est à rire, les réactions du ministre ponot chargé de camoufler les chiffres du chômage et de radier les demandeurs d’emploi pour essayer de sauver les apparences dans les stats valent leur pesant de cahuètes : http://twitter.com/laurentwauquiez

La gauche en profite pour se requinquer (si on fait abstraction de la donnée MAJEURE qu’est l’abstention). Le PS affiche un 29,38% au matin et de joie nous a ressorti tout son bel appareil qui fait envie. On a donc eu droit à Titine à l’accordéon mais aussi aux Fabius, Moscovici et même un bout de Ségo largement en tête dans sa citadelle du Poitou. La gauche patronale rides again quoi. Même si tout ne sourit pas et qu’ils vont devoir faire avec l’épine Frêche en Languedoc-Roussillon. Par pure charité non chrétienne je ne parlerai pas ici du coiffeur de François Hollande qui doit être UMP vu la teinture qu’il a réussi à lui refiler 😀

Les écolos ne s’en tirent pas trop mal et le ressac est limité après leur poussée européenne avec 12,13% des voix ce qui en fait la troisième (la quatrième en réalité) force politique. Enfin, le Front de Gauche obtient 5,88% qui s’ils ne sont pas fabuleux semblaient satisfaire un Mélenchon des grands jours. Sans vouloir lui gâcher sa joie, cela risque de faire peu face à la centrifugeuse liberalo compatible du PS.

Car bien sûr on va vers une reconduction des alliances pour garder, voire conquérir, les régions. Petit souci quand même le mélange a déjà tourné à la piquette et ce rose-vert-rouge risque de n’avoir guère mieux à offrir qu’un goût de bouchonné…

Ce serait regrettable, dommageable et contre le cours de la volonté générale de ne pas savoir inventer une politique novatrice des possibles après ce désaveu grandeur nature pour la politique sarkozyste et le libéralisme, dont le chiffre le plus cinglant est, encore une fois, celui des abstentionnistes.

Résultats Nationaux définitifs

(Source : ministère de l’Intérieur)

Abstention : 53,63%                                         PS : 29,38%

UMP: 26,1%                                                       Europe Ecologie : 12,13

FN 11,49%                                                          Front de Gauche: 5,88%

Modem : 4,22%                                                 NPA: 2,5% (estimation)

Détail région par région et département par département via 20 Minutes : clic sur la carte

Résultats en Rhône-Alpes (Ministère de l’Intérieur)

Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 4 092 578
Abstentions 2 325 329 56,82
Votants 1 767 249 43,18
Blancs ou nuls 58 372 1,43 3,30
Exprimés 1 708 877 41,76 96,70
Liste conduite par Voix % Exprimés Sièges
Mme Nathalie ARTHAUD (LEXG) 24 294 1,42
M. Jean-Jack QUEYRANNE (LSOC) 433 987 25,40
Mme Françoise GROSSETETE (LMAJ) 450 935 26,39
M. Philippe MEIRIEU (LVEC) 304 613 17,83
M. Bruno GOLLNISCH (LFN) 239 330 14,01
M. Michel DULAC (LAUT) 32 476 1,90
Mme Elisa MARTIN (LCOP) 107 768 6,31
M. Azouz BEGAG (LCMD) 73 937 4,33
Mme Myriam COMBET (LEXG) 41 537 2,43
Advertisements
Posted in: humeur, Politique