Note de service (et considérations diverses)

Posted on 4 janvier 2011

6


« … et puis un soir foin des bocks et de la limonade » 😀

Quelques petits changements sont en prévision pour la nouvelle année. Je vais m’y mettre au fur à mesure lorsque j’aurais un peu de temps. Ne vous étonnez donc pas si le blog à un aspect bizarre, voire s’il est « en travaux ». Il y aura peut-être bien un petit relooking au passage, et je vais sans doute le fusionner avec son ersatz « Rapido » (que je nourris de moins en moins).  Il était destiné à supporter quelques divagations musicales et autres humeurs du moment, je m’aperçois que celles-ci atterrissent de plus en plus régulièrement sur mon Tumblr. Les autres il vous faudra les supporter ici :p Mais, pour faire « bref », j’ai essaimé un peu dans tous les sens sur la toile, y compris pour des choses plus perso, et il est temps de réorganiser un peu le bouzin. Bon, le Twitter ne change pas lui, hein 😉

Pour ce qui est des sujets abordés, on verra bien. L’Empire nous réserve sans doute encore quelques régressions et oppressions qui ne vont pas manquer d’agacer (et pas que le clavier :p). Beaucoup de monde semble se concentrer sur l’écume et déjà se tourner vers 2012 alors que ce qui se dessine n’est guère encourageant. Celui qui pouvait éventuellement émerger à gauche, Mélenchon, a largement fait preuve de ses limites héritées du vieil ordre, notamment en se prononçant en faveur de l’ACTA au parlement européen. Rédhibitoire. Les grosses écuries valsent à l’envers, et la démocrature du tout-petit-président n’a comme alternative que des objets préfabriqués de la vieille politique… ou la fille Le Pen que je jouerais « placée » si j’étais turfiste. Avant le chaos, qui se dessine plus que jamais comme avenir d’un temps long de l’Histoire en fin de parcours ?

Il se peut donc que je me tourne encore plus vers les interstices où les « barbares » produits par la « machine » tentent,  sous des formes hétérogènes, de tracer des pistes. Et en ce domaine, il n’y a pas de petite idée, de petite chose à tenter. Tout est bon, et finalement (j’ai les chiffres des stats Mooossieur :D) mon billet 2010 sur le « partage » des tickets de bus aura été aussi consulté que certaines colères devant les exactions de la « matrix ».

Il s’agira là de penser à des micros TAZ rendues encore plus envisageables par la fracture numérique qui s’annonce. Face à un espace que l’on veut placer sous contrôle, (Lire les « Chroniques de l’infowar » par @epelboin : pdf) à des médias qui n’ont pas voulu ou su plonger dans l’internet autrement que par le prisme du commerce et de visions archaïques de l’information, à la volonté de tordre les pratiques émergentes aux règles du old business des oligarchies et à leur mainmise sur l’info et les idées, se dressent bel et bien les interzones promues par les hacktivistes et les émergences d’espaces libertaires… voire libertariens. Ce que j’appréhendais confusément sur ces questions de société, de médias et d’internet (et politiques en général) et peinait à mettre en forme a été (brillamment comme à son habitude) explicité par @narvic dans une analyse incontournable (à lire ici sur son Novövision).

Il rappelle au passage que le rythme de publication d’un blog est aléatoire et libre. Année de plus ou pas, je dirai juste, comme pour les voeux aux potes : keep rocking !

Advertisements