Grèves : privons le pouvoir de carburant

Posted on 15 octobre 2010

0


Entre deux manifs, et en attendant peut être une hypothétique rentrée dans la grève (dans beaucoup d’endroits et pour beaucoup de personnes pressées par la précarisation et les difficultés financières le pas n’est pas facile à franchir), ne restons pas inactifs. Comme beaucoup de bonnes idées (un petit Canto pour la route ?), en voilà une toute simple trouvée sur Indymedia Nantes et Rebellyon. Du coup, alors que je n’en avait pas besoin, j’ai fait un saut à la pompe ce soir, histoire de confirmer les peurs du pouvoir de droite d’une pénurie de carburant qui se dessine (aussi bien à Lyon qu’à Paris) malgré les fanfaronnades de Bussereau et les mesures prises dans la journée. La paralysie que pourra générer le manque sera d’un poids considérable pour ébranler le jusqu’auboutisme de la clique gouvernementale et si la gêne touchera tout le monde, c’est bel et bien les occupants du pouvoir qui se retrouveront le couteau sous la gorge en même temps que les lobbys pétroliers, comme leurs amis du patronat et de la finance (pour les intérêts desquels ils tentent son hold up sur les retraites), en subiront de plein fouet les contrecoups.

« Faite le plein de vos bagnoles !

Une idée comme ça :
Faite le plein de vos bagnoles si vous le pouvez !

C’est juste une petite idée comme ça, qui vaut ce qu’elle vaut, mais quand même…
Tout le monde n’a pas de bagnole ou les thunes pour faire son plein de carburant, mais on peut toujours en parler autour de soi et faire tourner l’idée. Relayée par le net cette démarche pourrait avoir très rapidement des répercussions considérables et accélérer l’arrivée de la pénurie. Ça aiderait de manière très conséquente les grévistes des raffineries à bloquer l’économie !

Dans un système à flux tendu, les failles du capitalisme sont innombrables, libérons nos imaginaires et on les trouvera très vite ces failles ! »


Publicités