Assemblée Nationale : Jacquat, un rapporteur sur les retraites mis en examen pour abus de confiance

Posted on 7 juillet 2010

2


Mais jusqu’où ne s’arrêteron-ils pas ?  A moins qu’il ne s’agisse d’un contre feu pour faire oublier un instant Woerth et Sarko ? En tout cas l’UMP continue dans sa voie de la déliquescence montrant l’état d’un pouvoir de droite pris encore en flagrant délit de mépris des citoyens. Trois fois rien cette fois pour ces habitués du pire. Le député choisi comme rapporteur sur l’infâme projet gouvernemental sur les retraites consistant à tondre le plus grand nombre au profit des copains de la finance et du patronat est juste un mis en examen dans une affaire d’abus de confiance.

Il s’agit du député de Moselle Denis Jacquat qui « suspecté d’avoir mis en place un système d’emplois fictifs à des fins politiques, a été mis en examen pour abus de confiance et infraction à la législation sur le financement des campagnes électorales. Une ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel lui a été délivrée en mars, mais celle-ci n’est pas définitive en raison d’un pourvoi en cassation », explique LeMonde.fr. Les faits remontent à la fin des années 90.

Et, mettant en avant la présomption d’innocence, Copé défend le choix de cet individu. Une bien belle attention dont on aimerait voir le pendant quand il s’agit de faire travailler les gens jusqu’à ce que mort s’en suive et de leur ôter quelques années de quiétude bien méritée.

Publicités
Posted in: Politique, Société