Benjamin Lancar, les règlements de comptes entre jeunes UMP et la « légèreté » de deux sites d’info en ligne

Posted on 2 mai 2010

4


Benjamin Lancar ça te dit quelque chose ? C’est le président national des jeunes Populaires. Ou un nom vaguement approchant quoiqu’à géométrie variable. En tout cas il s’agit de l’organisation des jeunes UMP. Oui je sais, il y a quelque chose antinomique là-dedans qui confine à l’oxymore. On dira qu’entre une messe et un trait, il faut bien que la jeunesse dorée s’occupe. Avec dans le lot quelques moins nantis peut être au départ mais qui redoublent d’allégeance pour se faire une place et tenter de lancer une carrière pour laquelle ils ne manquent pas d’ambitions conformistes.

Tu ne sera donc pas surpris que quand les couteaux sortent dans ce genre de trucs, je m’en tape et au mieux de l’attention que je peux y porter, j’aurais tendance à voir les choses comme un vieux flic marseillais en période de guerre des gangs : laissons les se flinguer entre eux et on fera les comptes à la fin…

Donc là ce qui interroge c’est plutôt la manière dont deux sites d’info ayant pignon sur rue ont cautionné une opération de délation. Sans vérifier, prendre les précautions d’usage (journalistique) et séparer éventuellement ce qui peut relever de la vie privée d’un dérapage public faisant fait divers et mettant en cause une (ou des) personnalités politiques. Bref, ils ont tendu les verges pour se faire battre à ceux qui dénoncent le web comme un lieu de diffamations sans contrôle et de la trash info.

Relativisons d’abord: comme le faisait remarquer @TimKRobb sur Twitter dans la soirée, c’est aussi aux lecteurs d’avoir un esprit critique et le recul nécessaire face à ce type de posts. Mais on peut quand même s’interroger sur les limites des deux modèles des sites concernés.

L’affaire semble être parti d’un contributeur du Post.fr. Un certain Clement Joncourt, qui n’avait auparavant jamais rien posté rédigeait un billet. Le site, qui présente le meilleur (au hasard le blog video de FullHdReady mais quelques autres aussi) mais aussi le pire que ce soit dans le type d’infos mises en avant ou dans la méthode, se veut un modèle d’information participative. Donc au final, le billet est publié tel quel sans avoir été ni relu, ni validé. Là tu me diras: le mec aurait pu faire la même chose sur son propre blog (s’il en a un, mais ça prend 5 minutes ou presque avec certaines solutions d’hébergement). Oui, sauf qu’il aurait alors engagé sa responsabilité d’éditeur et n’aurait pas bénéficié de l’audience qu’a pu lui apporter la marque sous laquelle il a oeuvré.

Voilà donc que Joncourt (un pseudo ?) nous narre une soirée bien arrosée des jeunes umpistes dans l’Ain. Et de s’en prendre à Lancar à qui il prête un comportement excessif durant la soirée que ce soit en matière d’alcool et d’avances sexuelles. Pour en rajouter une couche les propositions et gestes du responsable des jeunes du parti régimaire auraient été envers un autre homme, le responsable local du même « mouvement » (pour un truc réac, le mouvement c’est la marche arrière ?). Biens sûr, ce n’est pas dit mais être pédé, ça continue d’être mauvais pour une image, encore plus à droite. Puis Lancar tellement pris de boisson aurait été malade et agressif avec les secours appelés à la rescousse ce qui aurait nécessité une intervention des flics. Et le rédacteur d’en appeler au nom de « tous les jeunes populaires » (combien ?) à la démission immédiate de Lancar.

Pour faire bref: un mec de 25 ans qui se bourre la gueule (euhhh oui, y en a des plus vieux qui le font :p), qui n’a pas un comportement des plus intelligents une fois alcoolisé et qui tente de brancher un(e) partenaire pour finir la nuit de façon bien lourdingue c’est un événement d’une rareté sidérante 😀 Bon, ok il s’agit d’une personnalité publique et politique mais on a vu quelques autres élus, voire ministres ou chefs d’Etat, rentrer avec du vent dans les voiles sans que ça ne mérite une ligne. Bon, il y aurait eu aussi altercation et insultes vis-à-vis des secours et des forces de l’ordre. J’y reviendrai.

On se retrouve donc sur une publication du Monde interactif (société dans laquelle Lagardère est majoritaire) avec ce qui relève de la délation à la petite semaine, peut être pour partie de la diffamation et ressemble à un de ces tracts sordides de fin de campagne où l’on tente de « salir » l’adversaire. Un truc qui n’a donc rien à faire sur un site d’information prétendant à quelque sérieux (ni sur un blog d’ailleurs mais bon…). C’est vrai que Joncourt a bien joué son coup: un 1er mai la rédaction ne doit pas afficher complet et le système du Post.fr est parfaitement adapté à ce genre de dérapages avec un contrôle a posteriori de ce qu’ils présentent comme de l’info produite par les lecteurs.

Le billet va buzzer un moment et finalement quelqu’un décidera de retirer ce texte. Mais entre-temps le site « Les Indiscrets » est entré en piste. Et là pas de demi-mesure : Scandale sexuel chez les jeunes UMP, nous annonce-t-on. Diable, si tu fais pas du clic avec ça coco… Grosso modo la plume anonyme des rédacteurs du site (l’article n’est pas signé) reprend les éléments publiés sur Le Post. Et vient ajouter la confirmation de « responsables (des jeunes UMP, j’imagine) présents sur place » qui ne sont pas identifiés 😉 même si le nom de la porte-parole du mouvement et adversaire de Lancar, Aurélie Bergé avait été cité dans un premier temps (son nom étant orthographié Berger). Celle-ci a depuis déclaré ne rien savoir car n’étant pas sur place, tout en s’agitant pas mal sur son compte Twitter durant la soirée de samedi. Lancar a lui démenti et un communiqué des jeunes UMP de l’Ain s’inscrivant en faux au sujet de ces allégations a été diffusé via leur page Facebook.

Et là on se dit : quelle affaire ! Genre z’ont que ça à foutre tous… 😀

Et bien ce n’est pas (complètement) fini. Signalé par KaitenZ sur Twitter on peut remonter à un article d’Arrêt sur images relatif au traitement de la campagne des Regionales sur ce deuxième site et à son positionnement au sein des guerres internes à l’UMP; article qui laisse apparaître que fondé (et dirigé quelque temps) par ce spécialiste du journalisme qu’est Jean-Marc Morandini, il compte comme actionnaire à hauteur de 37% un responsable UMP proche de Roger Karouchi (écarté de la tête de liste à droite lors des dernières élections). Cette fois encore « Les Insdiscrets » réfuteront-ils intervenir dans quelque guerre interne du parti régimaire dans sa version culottes courtes ?

Il reste que dans cette affaire ce ne sont pas des blogs ni même de ces sites plus ou moins douteux qui ont ont donné dans l’info-poubelle sans vérification mais deux maisons ayant (plus ou moins) une certaine notoriété et se présentant comme relevant d’une démarche journalistique. Et là je ne peux que poser des questions toutes bêtes et de bon sens. Y’a-t-il eu procédure ou même simplement main courante pour les injures et l’attitude envers flics et pompiers ? Dépôt de plainte pour exhibition sexuelle ? Attouchements ? Harcèlement ? Et pour aller plus loin même si on rentre dans un domaine qui peut être considéré comme privé : Bourg-en-Bresse est une petite ville, le restaurant concerné facile à trouver, l’a-t-on joint ? L’hôtel aurait été dédommagé suite au retour digestif agité du protagoniste: l’a-t-on joint ? A-t-on trace du paiement effectué ? Ces derniers points sont de pure forme car rentrer bourré et devoir rembourser des dégâts n’a pas jusqu’à nouvel ordre un intérêt majeur en terme d’information…

Donc soyons clairs : les vicissitudes de la droite même encore acnéique, on s’en fout. Par contre il faudra se rappeler que c’est sur des sites d’information se situant sur le terrain du low-cost et de la pipolisation que les choses ont débordé et que la trash info a trouvé sa place, pas dans le bain d’un internet indistinct et qui porterait tous les maux.

Advertisements