Le retour des cordes vocales…

Posted on 1 mai 2010

0


Vodpod videos no longer available.

Le titre de ce billet est expliqué dans cette très intéressante conférence de Lawrence Lessig, sous-titrée en français, sur la production des contenus et les notions de propriété intellectuelle et de droits d’auteur. Un peu moins de 50 minutes qui ne sont pas perdues.

Elles prêcheront certainement ici des convaincus mais posent des repères et rétablissent quelques distinctions bien nécessaires afin de resituer un débat essentiel face aux industries et ceux qu’elles pilotent. On y voit notamment à quel point celles-ci ont une position d’arrière-garde destinée à préserver des intérêts aussi particuliers que limités, ce qui constitue aussi un frein à des développements possibles ou/et prévisibles comme le démontre l’exemple de la photographie au siècle dernier. On y relève encore la stupidité qu’il y a à vouloir traiter (et limiter l’expression et la création ce faisant) de la même façon du contenu original produit par des pros dans un cadre professionnel et du contenu remixé par des amateurs, avec entre les deux plusieurs nuances qui ne sont elles aussi pas prises en compte par le discours rétrograde en vigueur.

La vieille économie tend à limiter juridiquement les nouvelles formes de production de contenus. Certains annoncent même avec l’apparition de nouveaux « outils » (iPad…) un retour à ce qui est pour eux le modèle « normal », c’est-à-dire ramener le cochon de payant dans le droit chemin de la pure consommation de contenus. Lessig leur donne ici tort en démontrant qu’ils ne se réfèrent qu’à une parenthèse historique, à un temps, et que les bénéfices massifs d’hier ne seront pas ceux de lendemains qui demandent à être (ré)inventés.

Lawrence Lessig est un juriste américain de notoriété internationale. En 2010, il est professeur de droit (C. Wendell and Edith M. Carlsmith Professor of Law) au Stanford Law School[1] (Université Stanford, Californie) où il a fondé le Center for Internet and Society[2].

Spécialiste de droit constitutionnel et de droit de la propriété intellectuelle, il est un défenseur réputé de la liberté sur Internet et s’oppose à une interprétation extensive du droit d’auteur qui porte atteinte au potentiel de création et aux échanges en ligne. Il est l’une des voix les plus écoutées dans les débats sur les limites du droit d’auteur et sur le développement mondial de l’Internet.

(Source : Wikipédia)

Il est fondateur et président du conseil d’administration de l’organisation Creative Commons qui a créé les licences du même nom. Entre autres publications, il est l’auteur de « Culture Libre » à télécharger ici sur ReadWriteWeb ou là (pdf Culture_Libre-Lawrence_Lessig).

En complément de cette vidéo, un point sur la question à lire sur Owni.fr : Le droit d’auteur est-il une notion périmée ?

Publicités