Une certaine image du rock : Jim Marshall (1936-2010) -RIP

Posted on 25 mars 2010

0


Les photographes ont ce souci paradoxal que souvent leurs clichés sont plus gravés dans les mémoires que le nom de celui qui les a réalisés. Ce qui prouve que leur travail est une réussite. Des photos de Jim Marshall, tout amateur du rock, au sens large de culture rock, et de son histoire en a forcément en mémoire. De ces clichés qui ont fait la légende et que l’on reconnaît au premier coup d’oeil tant ils participent à l’endroit et l’envers de la mythologie.

A sa manière, ce Marshall-là aura été aussi indispensable qu’un ampli dans la construction de nos panthéons collectifs. Témoins d’instants trop incandescents pour se graver que sur les seules rétines présentes, ses clichés les ont rendus intemporels et universels, imprimés à jamais au-delà  des synapses des seuls spectateurs du moment, comme arrachés au temps et à un potentiel oubli pour dire ce que même un bootleg n’aurait pu raconter.

Photographe rock (comme on dit guitariste), Jim Marshall est mort ce 24 mars à New Yok. Il avait 74 ans. Au cours de sa « carrière » (mot à la con pour le coup) il avait « notamment photographié Jimi Hendrix mettant le feu à sa guitare en 1967, les Who à Woodstock en 1969, et les Beatles pour leur dernier concert, en 1966 à San Francisco -où il fut le seul photographe à avoir un accès aux coulisses », rappelle une dépêche AP qui ajoute que « Bob Dylan, The Grateful Dead, Janis Joplin et les Rolling Stones comptent au nombre des autres artistes et groupes » qu’il a photographiés.

Les hommages en ligne sont multiples, à l’exemple de ces galeries sur les sites du NY Times , de Premiere et, bien sûr, de Rolling Stone.

Publicités
Posted in: Musique