Guillon explose le félon Besson, Hees baisse le pantalon

Posted on 23 mars 2010

1


Jean-Luc Hees peut-il rester à la tête de Radio France ? L’homme placé par la milliardaire franco-italienne et  l’ami des riches, qui  occupent le pouvoir, s’est offert un dérapage des plus graves après cette chronique de Stéphane Guillon (voir la vidéo) ce lundi matin sur France Inter. L’humoriste rhabillait pour l’hiver (le printemps, l’été…), à la suite des résultats des régionales, l’homme des basses oeuvres de l’UMP et lepéno compatible, Eric Besson. Méchant et féroce comme le veut l’exercice. Et comme le mérite plus que tout autre (encore qu’il y ait pas mal de concurrence dans le parti de la droite) le triste sbire.

Mécontent, le félon de l’identité nationale s’en plaignait au micro quelques minutes après. Je ferai ici l’économie de l’intervention du roquet sarkoziste qui tenta de hurler « raciste » pour espérer faire oublier que la volée de mots qu’il venait de recevoir n’est que justice. Et surtout n’est rien en terme de violence par rapport à l’ignominie qu’il prend plaisir à infliger aux expulsés et personnes d’origine étrangère.

Et là, oubliant que le service public appartient non pas aux politiques qui l’ont placé là mais à tous les Français dont il est l’employé, et auxquels il est redevable, le patron de Radio France, Jean-Luc Hees, s’est précipité pour se confondre en excuses et courbettes (lire ici sur Rue89: Radio France donne raison à Eric Besson). Une attitude de la langue lécheuse que ne partagent, semble-t-il, pas, en plus, tous les salariés de la maison ronde. Loin s’en faut.

Conclusion logique : Hees, et son petit Val qui dirige Inter, peuvent-ils décemment rester en poste alors qu’ils affichent servir les intérêts d’un groupe politique particulier ? Qui plus est au lendemain d’une déroute électorale pour celui-ci qui ne peut même prétendre à représenter quelque majorité ? La redevance et l’impôt qui les nourrissent ne sont ni d’un camp, ni d’un autre et la caricature n’a pas à être censurée; aussi la réponse est pour moi évidente…

Advertisements
Posted in: humeur, Médias, Politique