Chanson pour le vieux dégueulasse

Posted on 10 mars 2010

3


C’est un tweet de @Co_SwEuphoria qui l’a rappelé. Hier, c’était les 16 ans de la mort de Charles Bukowski. Parler de bouquins, d’écrivains, de littérature, je ne suis pas sûr de savoir faire et en tout cas ne m’y risque pas encore. Mais un détour par « Contes de la folie ordinaire« , « Le Postier« , « Journal d’un vieux dégueulasse« , « Souvenirs d’un pas grand-chose » ne sera pas une perte de temps. Comme de se plonger dans quelques autres titres, ce que je devrais quand même me décider à faire un jour, bon sang de bois 😀

Marrant au passage: en relisant sa fiche Wikipédia je me suis aperçu qu’il a été traduit par quelques uns des seuls dignes représentants de la possibilité d’un métier disparu, le journalisme. C’est donc Jean-François Bizot, Philippe Garnier ou encore Léon Mercadet (reconverti je crois dans la maison Canal) qui s’y collèrent avant l’incontournable (pour tout amateur de livres ricains un peu en-dehors des clous) Brice Matthieussent.

En suivant le lien mis sur Twitter que j’évoquais, j’ai récolté cette vidéo d’un montage photos de Bukowski sur fond d’un Johnny Cash interprétant ce Mercy Seat parfaitement adapté. En cliquant (ici donc), on pourra aussi entendre quelques lectures de poèmes ou faire une visite, depuis l’arrière d’une décapotable, guidée par « Buk » qui fait découvrir un pan de son L.A.

Publicités
Posted in: Livres