Déplacement de Sarkozy à Laon : les bidonnages se poursuivent

Posted on 2 mars 2010

1


Il y avait eu les figurants de petite taille lors de la visite de l’usine Faurecia à Caligny en septembre, des méthodes révélées par la RTBF. Cette fois c’est un média peu soupçonnable de gauchisme déviant qui relève que les pratiques sarkozystes ne changent pas.

Public-Sénat explique sur  LePost.fr comment le déplacement du tout-petit-président a été placé sous « contrôle ». Et c’est un euphémisme. Belle opération de com’ et belles images pour les télés avec bain de foule. Mails il y a un hic. Et un gros: encore du bidonnage.

L’un des journalistes de la chaîne publique qui a levé le lièvre explique ainsi :

« Histoire de parer à toute éventualité, les fonctionnaires intervenant lors de la table ronde ont été triés sur le volet. La préfecture a contacté les collectivités locales pour l’aider à faire le bon casting. Des fonctionnaires de catégorie A (les plus diplômés), de préférence. « Il faut un public qui se comporte bien », traduit un membre d’un cabinet d’une grande ville du département.Les dossiers des volontaires ont été envoyés à la préfecture, qui a fait son choix et a pris contact. « Les questions ont été préparées à l’avance. Elles ont été négociées entre la préfecture et l’agent. Tout est verrouillé, mais personne n’est dupe. C’est une mise en scène », assure ce membre de cabinet. »

Voilà un nouveau boulet à traîner pour le chef d’une UMP en campagne qui voulait tenter de rassurer un peu les fonctionnaires histoire de gratter quelques voix. « A l’heure où nous avons publié cet article, le service de presse de l’Elysée n’avait pas répondu à nos sollicitations. », indique encore le journaliste. Curieux de connaître les explications que va tenter d’échafauder l’Elysée.

Publicités
Posted in: humeur, Politique