La main du pouvoir derrière la suppression du groupe du No Sarkozy Day sur Facebook ?

Posted on 30 janvier 2010

7


Panique à bord ? Et une nouvelle fois volonté de censure liberticide du sarkozyste Etat de droite ? Le dire c’est déjà en avoir le soupçon et voir la main du pouvoir et de ses amis du monde de l’argent derrière. Même si, reconnaissons le, pour l’heure, il est difficile d’avoir quelque explication.

Etrange en tout cas ce qui vient d’arriver au groupe Facebook du No Sarkozy Day. Il a purement et simplement été supprimé. C’est ce qu’indique un mail diffusé par les initiateurs de l’appel dans la soirée de ce vendredi (en ligne ici). Et que voici:

« Le Groupe du No Sarkozy Day supprimé de facebook Ce message doit être diffusé partout, il est indispensable de le faire parvenir à tous vos contacts presse!!!

Le groupe Facebook du No Sarkozy Day a été supprimé. Il semblerait que nous commencions à devenir gênants. Facebook aurait-il subit des pressions? Voici le nouveau en attendant pensez à vous y inscrire et à en diffuser l’adresse http://www.facebook.com/groups.php?id=672773856#/group.php?gid=280340015994
Dénoncez la censure écrivez tous un email à cet adresse et surtout mettez ce petit message sur votre blog. disabled@facebook.com
Nous avons déjà écrit un message à facebook avec une réponse automatique pour le moment : « Bonjour, Nous avons reçu votre demande et devrions pouvoir vous répondre bientôt. Dans l’entre-temps, nous vous recommandons de consulter nos pages d’aide (http://www.facebook.com/help.php). Vous y trouverez les réponses aux questions les plus fréquentes. Nous vous remercions d’avoir contacté Facebook. -L’équipe Facebook » L’équipe du No Sarkozy Day 06 01 99 20 10 – 06 99 88 18 69 coordination@no-sarkozy-day.fr « 

Et il n’y a que les supporters du nain élyséen pour penser qu’une contravention à la charte d’utilisation soit la seule explication. A priori c’était pas un groupe du style « j’aime les petits garçons ». Ne pas avoir de soupçon serait équivalent à croire en l’indépendance du parquet et en l’absence de main politique derrière l’appel formé par le servile procureur Marin contre le jugement dans le procès Clearstream et la relaxe de Dominique de Villepin. Prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages quoi.

La volonté de museler le web de ce pouvoir est trop évidente (Hadopi, Loppsi, Acta… et toutes les déclarations de ses laquais) pour ne pas soupçonner malice. Surtout son action, son discours sont tant inscrits dans la régression sociale, le flicage, la répression, la chasse à l’homme, la stratégie du bouc-émissaire, l’accroissement des inégalités… que le combattre est une évidence. Et que la démarche, hors stratégies électorales d’appareils de moins en moins pertinents, d’un No Sarkozy Day le 27 mars prochain séduit. Comme pouvant être le début d’un réappropriation du champs politique par ceux qui subissent les conséquences des agissements d’un homme et de sa mafia.

Je le reprendrai ici. Mais l’Appel pour ce NSD est en ligne (suivez le lien). Publié il y a une semaine, il a été signé par plus de 800 internautes (dont une soixantaine de blogueurs dits zinfluents). Le groupe Facebook supprimé et datant de décembre recensait plus de 300000 « friends ». On trouve aussi un compte MySpace (ici), un sur Twitter () et un nouveau groupe Facebook lancé dans la soirée pour prendre le relais du précédent, qui dépasse en quelques heures les 340 membres (le voici, le voilà). En oublie-je ? De nombreux blogs ont aussi pris le relais.

N’étant ni conseilleur et surtout pas zinfluent, je me limiterai à dire que j’ai, évidemment (?), rejoint cet appel. Et j’invite chacun… à faire ce qu’il veut 😉

Advertisements
Posted in: humeur, Politique, Web