Vic Chesnutt (1964-2009) – RIP

Posted on 26 décembre 2009

0


« Je crèverai un sunday où j’aurai trop souffert… » On meurt aussi le jour de Noël. La preuve avec Vic Chesnutt qui a plié définitivement les gaules vendredi (putain si y en a un pour demander la date…).

Je ne me comptais pas parmi les fans hardcore du bonhomme. Juste parmi ceux qui prenaient une bonne secousse chaque fois qu’un de ses morceaux parvenait jusqu’à leurs oreilles. Il était pourtant classé dans cette catégorie folk rock qui me laisse d’ordinaire méfiant. Mais là on était loin de la jeune bourgeoise aux airs inspirés qui égrène ses accords et son pathos de terrasse de bistrots mais dans le roots et le bluesy.

Resté tétraplégique après un accident de bagnole à 18 ans, il s’était accroché à la guitare avec les dents et s’était imposé comme songwriter (wikipédia est toujours ton ami) et une référence Indie. Les circonstances du décès restent floues selon des sites ricains qui évoquent aussi bien le suicide que l’overdose (de médocs avec l’absorption de myorelaxants). Il vivait et est mort à Athens en Georgie, ville de REM et quelques autres (The B-52’s…) et sur laquelle j’aurais bien une histoire un peu « amusante » sur l’épouse d’un cadre dirigeant expat’ (mais c’est pas le moment nah mais).

En me levant me suis écouté ça :

RIP

Advertisements
Posted in: Musique