Le saxo sur la bonne voix, quand Sonny et Leonard se croisent

Posted on 19 novembre 2009

4


Il n’y a pas que les buts entachés par une main dans la vie. Et le triste France-Irlande de ce soir (1-1 mais une place au Mondial sud-africain) passera aussi vite que d’autres aléas sur lesquels je ne m’attarderai pas. J’ai plutôt l’envie de réécouter (et revoir) cette rencontre au sommet entre un roi du songwriting et un king du jazz (ou vice versa). C’est un enregistrement de 1989 pour le « Sunday Night » de David Sanborn. Leonard Cohen interprète Who By Fire porté par Sonny Rollins au saxo. La voix grave du Canadien et les nuances du jazzman que les rockers aiment inviter (Tattoo You des Stones notamment), un éphémère sans vainqueur qui efface la vanité d’une actualité bien moins durable.

Publicités
Posted in: Musique, télévision