Sarko ce héros (ignoré) qui a abattu le Mur (presque) alors que l’UMP est obligée de faire de la retape

Posted on 9 novembre 2009

1


Un coup digne des démocraties populaires et de l’ex-URSS, fallait oser. Oui, souvenez-vous, c’était avant ce qu’on (les libéraux) a voulu nous faire passer pour la Fin de l’Histoire (les cons ça ose tout, c’est passé dans le langage courant) – une théorie battue en brèche par la réalité et l’échec du capitalisme, comme le décortique le philosophe slovène Slavoj Zizek dans Le Monde -; à cette époque, donc, les pays du bloc de l’Est avaient pris l’habitude de réécrire l’Histoire à leur sauce. Et, suivant les tendances du moment, on pouvait ainsi voir tel ou tel dignitaire disparaître des photos officielles (ou y réapparaître). Et voilà que le tout-petit-président nous tente le coup.

Hissé sur un escabeau, ou bien attaquant l’obstacle par le bas, mieux qu’un Zelig qui se glissait dans les événements historiques en simple figurant, voilà notre nain élyséen qui fait tomber le Mur de Berlin marteau en main. Et photo à l’appui.

sarko murUn fake ? Non un fail surtout – je vais y revenir -, mais l’image a bel et bien été mise en ligne dans l’après-midi par le héros de tout un peuple (enfin par ses conseillers plutôt) sur la page Facebook du petit père des riches au-dessus du peuple (vous pouvez vérifier, c’est là).

Une belle occasion de prouver aux internautes et au reste de la populace à quel point le dépensier de l’Elysée est un homme qui compte et qui a déjà marqué les temps. D’autres révélations fracassantes sont attendues, à l’exemple de l’annonce faite sur Twitter par @guybirenbaum : « @Donjipez @MryEmery Demain le Sarkoinfo à 20h32 sur BFMTV révèlera que le Président a, notamment, aussi arrêté un char Place Tian’ Anmen ».

Les langues timides à porter au plus haut les incroyables exploits du nabotléon se délient alors et on se prend à espérer savoir savoir comment il a remporté la bataille de Marignan, gagné la guerre de Cent Ans, sauvé Stalingrad, mis le pied sur la lune, viré Ceaucescu, combattu Hitler, peint les grottes de Lascaux, découvert l’Amérique… serré la main de Pétain (Hein ? Non, ça faut pas le dire ? Ahh ok). Bref à la suite du prince Jean de l’Epad  on découvre à quel point #nicolassarkozypartout.

sarko joUne nouvelle preuve surgit alors des archives de Fabrice Epelboin : le guide suprême de l’action à la française (j’insiste ou l’allusion est assez claire là ?) en pleine action lors des JO de Mexico pour lutter contre la ségrégation raciale aux USA.

Epoustouriflant non ? Bon d’accord, là c’est un fake (version améliorée 😉 ). Mais l’aventure berlinoise ressemble, elle, plus qu’à un fail de communication et de « je prends les gens pour des cons ».

Très vite dans l’après-midi de ce pourtant tranquille dimanche les doutes affleuraient et la supercherie devenait de plus en plus évidente. Alain Auffray, journaliste de Libération longtemps en poste à Berlin, mettait les pieds dans le plat dans un billet intitulé: « Mur de Berlin: Sarko refait l’Histoire « (lire sur son blog ici). Il reprenait le texte mis en ligne par le président déconsidéré, et qui ne pourra que se féliciter que le ridicule ait renoncé à tuer, pour souligner l’impossibilité d’avoir été sur place le 9 novembre 1989 au soir et là où il dit que la photo (celle du haut, suivez bon sang) a été prise. Tout simplement parce que, sauf à être devin, personne ne pouvait prévoir l’ouverture du mur ce jour-là et à cette heure-là. D’ailleurs, on peut se souvenir que nombre de chancelleries furent prises de court et que les réactions officielles des chefs d’Etats, de gouvernements et des diplomates n’affluèrent que le 10. En un mot la tentative sarkozienne pour se hausser du col apparaît pour ce qu’elle est : tout bonnement pitoyable.

A ce jeu de « j’étais là quand ça s’est passé » un autre s’est fait prendre les doigts dans le pot de confiture. C’est Alain Juppé qui, visiblement, a la mémoire qui fait plus que flancher (lire ici quelques explications). Droit dans ses bottes, il était le 10 à Paris (et pas foutu de témoigner de ce qu’il aurait vu de ses yeux vus la veille ?) et n’a sans doute pas mis le pied dans la (future) capitale réunifiée avant le 16. Une journaliste qui vécut ces moments sur place n’a d’ailleurs aucun souvenir (et n’y croit pas du tout) de la présence d’une délégation du feu RPR durant les premières heures et premiers jours de cette chute du Mur.

On est bien là face à un événement auquel beaucoup prétendent avoir assisté (l’ayant raté ou par envie de se faire mousser), comme peut l’être, dans une dimension historique autrement plus importante, le fameux festival punk de Mont-de-Marsan en 1977 qui avait réuni quelques brassées de spectateurs mais où tout un chacun se vante avoir été. J’ai moi-même tenté le coup mais fut renvoyé au fait que j’avais à peine 11 ans à cette date 😀

Pour en revenir au nabotléon (et à Juppé), c’est lamentable.

Il est vrai que pour le tout-petit président, il y a quelque intérêt à tenter de se grandir un peu et l’heure est à essayer de sauver quelques meubles. L’UMP prend l’eau et a vu ses effectifs régresser à vue d’oeil, notamment du côté des jeunes encartés (pourtant c’est pas cher et on te file des tongs en plus) passés de 31000 à 11000 (plus de détails : clic, clic, clic). Ca fait mal.

Ca va même si mal que l’on s’y inquiète et fait de la retape. Pour le 11-Novembre, le mini monarque a voulu faire les choses en grand et profiter de l’occase pour en repasser une couche sur la chute du Mur (heure qu’ont voulu faire leur des néo-cons auxquels il est indubitablement lié, même si ces théories sont renvoyés vers les poubelles de l’Histoire  à leur tour). Comme il lui faut une claque dévouée, qu’il a peur de se frotter au vrai peuple et à son courroux, on a tenté de faire monter les militants du parti qui voudrait bien être unique au premier rang. Mais là encore ça ne répond plus bien.

Relances par SMS et multiples rappels ont été adressés aux fédérations umpistes et aux militants. Au bas mot, on doit être à la troisième relance avec celle-ci.

Subject: Rappel : Invitation aux commémorations de l’armistice du 11 novembre

 

 

RAPPEL

INVITATION


Chère Amie, Cher Ami,

Dans le cadre des commémorations de l’armistice du 11 novembre, le Président de la République a souhaité ajouter au souvenir de la Grande Guerre celui de la réconciliation entre les peuples français et allemand.

La cérémonie aux pieds de l’Arc de Triomphe à Paris prendra donc une dimension toute particulière avec la présence de la Chancelière Angela MERKEL.

Vous êtes invité(e) à assister a cet événement historique qui se tiendra donc ce mercredi 11 novembre 2009

Il est vivement recommandé de se présenter sur place avant 10 heures (accès métro ligne 1, 2, 6 et RER A : station Charles de Gaulle-Etoile, sortie avenue Carnot).

Pour ce faire, il vous suffit de vous inscrire auprès de votre fédération au 02 32 60 20 37 ou
ump27@orange.fr

Nous savons pouvoir compter sur votre mobilisation.

_____________

 

 

 

RAPPEL

INVITATION


Chère Amie, Cher Ami,

Dans le cadre des commémorations de l’armistice du 11 novembre, le Président de la République a souhaité ajouter au souvenir de la Grande Guerre celui de la réconciliation entre les peuples français et allemand.

La cérémonie aux pieds de l’Arc de Triomphe à Paris prendra donc une dimension toute particulière avec la présence de la Chancelière Angela MERKEL.

Vous êtes invité(e) à assister a cet événement historique qui se tiendra donc ce mercredi 11 novembre 2009

Il est vivement recommandé de se présenter sur place avant 10 heures (accès métro ligne 1, 2, 6 et RER A : station Charles de Gaulle-Etoile, sortie avenue Carnot).

Pour ce faire, il vous suffit de vous inscrire auprès de votre fédération au 02 32 60 20 37 ou
ump27@orange.fr

Nous savons pouvoir compter sur votre mobilisation.

La fédération de l’Eure

_____________

La fédération de l’Eure

Du vrai racolage actif 🙂

[Edit : ENORME. Même le site du Figaro explique en ce début d’aprème que Sarko s’est planté dans son storytelling berlinois (http://www.lefigaro.fr/politique/2009/11/09/01002-20091109ARTFIG00510-mur-de-berlin-sarkozy-se-tromperait-d-une-semaine-.php). Et à l’Elysée c’est panique à bord avec la défense par un voyage « en catimini » : bien le genre du personnage la discrétion 😀 ]

Advertisements
Posted in: humeur, Politique