Douchegate : les arguments clés en mains de l’UMP sur les dépenses somptuaires de l’Elysée

Posted on 31 octobre 2009

0


La folie des grandeurs. Le coût de la présidence par le sarkoland de l’Union européenne a fait largement parler d’elle cette semaine. Il a été évalué à 171 millions d’euros par la Cour des comptes, avec notamment une part importante pour le sommet de l’Union pour la Méditerranée. Là les chiffres valsent avec notamment le prix du repas à 5000 euros le couvert (service compris) ou encore des aménagements luxueux pour près de 250000 euros, dont une douche pour le tout-petit-président qui ne s’en est pas servie.  Rappel du coeur d’une polémique qui a encore ridiculisée le pays sur le plan international:


Les Travaux du Grand Palais font polémique…
envoyé par politistution. –

De quoi faire jaser sur les dérives sarkozystes, après le népostisme avec la tentative de placer le prince Jean – dont on n’est pas encore débarrassé, faut s’en souvenir – à la tête de l’Epad, l’affaire Mitterrand et alors que le karachigate reviens sur le devant de la scène.

L’UMP a alors tenté d’allumer les contrefeux et de contre-attaquer. Le pittbull à cheveux pleins de sebum Lefebvre a sorti son communiqué (en ligne ici) ou à lire:

CPUMPLefebvrepropoPFUE (pdf)

Les conseillers de l’ombre, sans plus de mandats que de légitimité ont les premiers décliné leur leçon :


Polémique sur les dépenses de l’Elysée
envoyé par franceinter. –

… et un argumentaire tout près pour la base

Mais l’UMP a aussi pensé à ses petites mains, ces militants qui en prennent plein la tronche au contact d’un pays réel à bout et qui ne croit désormais pas plus dans le sarkozysme que dans une opposition introuvable. On leur a fourni donc les éléments pour vous parler ce week-end sur les marchés, sur l’air de : c’est rien que des mensonges, des méchants qui les disent et même que c’est pas la vérité. Tout ça dans un document interne, concocté dans les officines umpistes et redescendu vers la piétaille, dont la lecture s’avère instructive sur la façon dont le pouvoir de droite veut caroubler la parole et faire passer sa propagande en resserrant les rangs des troupes autour d’un argumentaire unique. Court argumentaire à lire ici dans le détail :

28.10.09ArgumentairePFUE (pdf)

Advertisements
Posted in: Politique