Pôle Emploi : Wauquiez se prend un éclat de réalité en plein vol

Posted on 23 octobre 2009

3


Pôle Emploi c’est le montage idéologique de la droite umpiste. L’usine à gaz ne satisfait ni les personnels qui y sont regroupés (issus des Assedic et de l’ANPE), en n’ayant pas les moyens de leurs missions face à un chômage exponentiel, ni, plus embêtant encore, ceux qui ont besoin de ses services, les demandeurs d’emploi. Popaul, comme surnommé par ces derniers, c’est avant tout un de ces bidules à effets multiples mais inutiles que l’Etat de droite affectionne. On a voulu faire une opération de com’, avoir l’air de taper sur le soi-disant fonctionnaire nanti, faire croire à une volonté d’efficacité, cacher qu’il s’agit de stigmatiser, rayer des listes, tricher avec les chiffres et enfin renvoyer l’ascenseur aux copain et coquins en refilant le fric et une partie des missions de service public au privé.

Sur cette dernière partie, je noterai juste qu’une fois de plus la gauche de gouvernement (qui se dit telle) n’a, une fois de plus, pas les mains très propres. C’est sur la base d’un texte remontant au passage à Matignon de Jospin que certaines pratiques on pu êtres mises en oeuvre, avant de monter en puissance. J’ai ainsi vu une proche avoir droit à des convocations chez Adecco pour « la motiver » dans ses démarches  pour retrouver du taf’, des sommes publiques allant dans la poche de cette société privée de travail (et surtout d’exploitation) temporaire pour faire un job qui auparavant relevait d’autres structures mais dont on avait sucré les moyens.

Donc, sur France-Inter, Laurent Wauquiez s’est retrouvé fort dépourvu face aux questions venues d’une salaries du Pôle Emploi attachée à son travail et à mener à bien ses missions:

En cadeau bonus, le parachuté à la mairie du Puy-en-Velay s’est offert un lapsus de première, tout seul comme un grand alors qu’il pérorait derrière un pupitre sur la soi-disant réussite de son bricolage idéologico médiatique:

Publicités
Posted in: Politique, Société