A New York, un Sarko (trop) parlant

Posted on 24 septembre 2009

1


Nouveau rebond dans l’affaire Clearstream. Le tout-petit-président s’est offert un dérapage indigne de sa fonction. Une phrase qui ridiculise au passage l’avocat qu’il fut. Parce que tout lecteur d’un « Que sais-je » sur la justice connaît la différence entre le présumé innocent qu’est le prévenu et le coupable qu’il peut devenir s’il est condamné par le tribunal (et encore, il faudrait attendre que la sanction soit définitive et qu’il ait donc épuisé toutes les voies de recours : appel, cassation). Bref, gentiment questionné sur le procès Clearstream et Villepin, voilà notre Naboléon qui lance : “au bout d’une longue enquête, deux juges indépendants ont estimé que les coupables devaient être traduits devant le tribunal correctionnel…Eh bien moi, je vais vous dire une chose: je fais totalement confiance à la justice.”

Pour Sarkozy Villepin est coupable [news] FR24 220909
envoyé par peanutsie. –

Pour le reste, le nain élyséen a été impeccable, maîtrisant son sujet, volontariste et ayant les choses bien en main pour nous prendre pour des cons pour faire changer le monde (rien que ça). La preuve via Systaime :

C’est peut être du délit de sale gueule (mais c’est sa spécialité après tout) mais même comme ça j’ai du mal à le supporter et le trouve pitoyable, nuisant à l’image de la France.

Publicités