Calais : Mireille donne une belle leçon aux nervis sarkozystes

Posted on 23 septembre 2009

0


Je serais eux, j’aurais honte tout simplement. Avec pas grand chose, une femme simple se rappelle juste que des êtres sont ses frères humains. C’est à Calais, dans cette « jungle » démantelée par les sbires de la droite umpiste. Là où des hommes qui ont tout laissé, c’est-à-dire pas grand-chose, espèrent une place dans les bas-fonds de l’empire pour y obtenir quelques miettes.
Alors, oui : les Besson, Hortefeux et autres nervis du Sarkoland, jusqu’à son tout-petit-président devraient avoir quelques problèmes pour se regarder dans une glace. Car ils sont doublement coupables : de l’inhumanité faite à ces migrants et du système qui les oblige à quitter ce qu’ils ont de plus cher pour rêver avoir juste un peu mieux.
Merci à @FullHdReady
Advertisements