Trop Gauchisse pour travailler sur la chaîne de Sarkofrance ?

Posted on 10 septembre 2009

5


Etes-vous de gauche ?, demandait Sarkofrance dans un récent billet (c’est ici). Et, après avoir listé ce qui seraient les grands axes d’une politique à suivre à son sens, il proposait une chaîne à une série de gauchisses. Nicolas sur Partageons mon avis fut le premier à répondre, suivi par Romain Blachier sur Lyonnitude(s).

Je me trouvais sur la liste initiale de Juan que revoici : « Maxime, Intox2007, Nicolas, Abadinte, Dedalus, gauchedecombat, Martin P, Marc, le coucou, Olympe, Rimbus, Rebus, Hypos, B.mode, Romain, Vogelsong, Guy, Trublyonne, Le Rocrocodile kinépeuthe, La Section Socialiste de l’Ile de Ré, Slovar, Mémé Kamizole, Agnès, Polluxe, Disparitus, Nelly Margoton, Gael, Peuples, Donjipez, mon regretté O16O, Le Pavé, Antoine, Donatien, Fabien-Pierre, Eric, Cyril, JeandelaXr, Jon, AnnnieDay, Laure, Mélenchon, et, évidemment, Ceecee et Mrs Clooney »

Pour tout dire, j’ai une tendance naturelle à être circonspect sur ce genre de chaînes et mon individualisme ne m’a jamais vraiment poussé à me sentir concerné par les démarches de ce type. Mais bon, j’ai quand même jeté quelques idées vaguement classées sur ce qui pourrait faire un après qui commencerait à ressembler à quelque chose.

Institutions et démocratie :

  • Mise en place d’une démocratie directe et participative impliquant changements constitutionnels.

    1) Mandat unique non cumulable et non renouvelable (ou une seule fois). Ce mandat est mi-impératif et doit faire l’objet de bilans d’exécution avec possibilité de révocation sur demande d’un pourcentage (à définir) des électeurs de la circonscription, commune, communauté…

    2) L’ensemble des décisions, nominations, choix pour SEM et autres est mis en ligne et dûment justifié avec possibilités de recours pour un groupe représentatif (pétition électronique ou non recueillant assez de signatures) de citoyens.

    3) Elargissement du champ du référendum, qui devient d’initiative populaire et une loi peut être proposée par un pourcentage de la population au vote du pays.

    4) Désignation des représentants dans toutes les instances à la proportionnelle intégrale (éventuellement barre entre 3 et 5 %).

    5) Constitution de comités citoyens ayant vocation à suivre l’activité des représentants, à faire remonter initiatives et éventuellement à poser un pre-veto à leur action.

    6) Présidence de la République honorifique ayant vocation de représentation dans les instances internationales et à assurer la continuité d’une politique internationale qui aura été soumise à l’approbation populaire.

  • Annulation de tous les textes liberticides et ouverture d’un débat de rénovation de la Justice pour garantir son indépendance que ce soit vis-à-vis des pouvoirs politiques, économiques mais aussi des réseaux d’influences et lobbys. Garantie des libertés fondamentales (y compris celles du préambule de la constitution de 1946).

    Economie et entreprises

    1) Augmentation immédiate du SMIC (1500 euros brut au mini) et bas salaires…

    2) Mise en place d’un revenu minimum de vie (équivalent au SMIC) visant à libérer les individus de la dépendance au salariat et favorisant à la fois les projets personnels et le partage souhaité du travail.

    3) Réduction du temps de travail à hauteur des gains de productivité (en tenant compte du ratio avec les besoins d’investissements des entreprises).

    4) Mise en place d’une démocratie d’entreprise avec présence des salariés par le biais de représentants aux CA. Ils ont droit de veto sur les grandes orientations, la nomination des PDG et cadres. Leurs droits de « votes » constituant une minorité de blocage. Les salariés sont associés en amont aux choix stratégiques et leurs propositions ou évaluations de la situation et des problèmes font obligatoirement objet d’une discussion au sein des instances. Pour les TPE, la procédure est directe.

    5) Instauration d’un contrôle des hiérarchies par la base et développement des solutions d’autogestion et coopératives au travers d’incitations importantes.

    6) L’ensemble des revenus (dividendes, stock options, opérations boursières…) est assujetti à une participation à la solidarité (assurance maladie, vieillesse, imposition…) au moins équivalente (sur la base de la taxation progressive) que les revenus du travail.

    7) Présence avec pouvoir de blocage et droit de mise sous tutelle de représentants des citoyens au sein des sociétés industrielles ou financière bénéficiant de fonds de l’Etat. Obligation pour les banques de ce secteur de privilégier les apports de fond aux PME, aux créations d’entreprises…

    8 Interdiction des licenciements « boursiers ».

    9) Possibilité de saisir les biens propres de dirigeants délocalisant.

    10) Mise en place de formations permanentes et de cycles de reconversion, d’approfondissement… pris en charge par la collectivité pour les chômeurs qui le souhaitent durant leurs périodes d’inactivités.

    Qualité de la vie

    1) Prise en compte progressive et intelligente de la nécessité d’une décroissance et d’un projet de protection des ressources et de l’environnement ce qui passe autant pas un changement des modes de pensée que par une nécessaire éducation.

    2) Retour à une priorité à l’éducation avec abandon des théories d’une école productrice de chair à productivisme pour un retour à une véritable formation citoyenne donnant les bases nécessaires à chacun.

    3) Création d’un ticket culture offrant gratuitement des accès à tous aux créations de l’esprit.

    4) Développement des solutions alternatives par le biais d’un système remettant au centre le créateur et non plus le marchand (licence globale ou autre).

    5) Formation et intégration de l’ensemble des citoyens pour un usage des NTIC et aller vers une démocratie numérique. [Obligation pour les administrations, collectivités… de privilégier les solutions Open source avec formations adéquates]

    6) Favorisation des modes de vie alternatifs, des villages, communes… autogérés et  réaffirmation et élargissement des libertés individuelles (voir 1)

    7) Réaffirmation du caractère privé des religions et mesures pour revenir sur la « prime » accordée aux communautarismes. Pistes : implication citoyenne, droit de vote, interdiction des signes religieux dans tout ce qui peut relever du domaine public, aucun financement public pour tout ce qui est lié à tous les cultes…

Légalisation des drogues festives et annulation immédiate de l’interdiction de cloper au bistrot.

Publicités
Posted in: idées, Politique, Web