Un Macadam qui se voit

Posted on 14 juillet 2009

0


Macadam à deux voies (Two-Lane Blacktop) est un film de Monte Hellman de 1971. Cela en fait-il un film sous influence hippie ? On peut peut être lui rattacher quelques thèmes d’époque. Mais c’est surtout un film d’outlaws, de solitudes, de route et de bagnoles. La Chevrolet 1955 customisée et la Pontiac GTO sont d’ailleurs créditées au générique comme personnages à part entière. Les autres sont le driver (James Taylor, le musicien), le mécano (Dennis Wilson celui des Beach Boys oui), the girl (Laurie Bird) et GTO pour un Warren Oates en mythomane du volant.

Les deux premiers partent de Californie et ramassent du fric dans des courses illégales, de défi en défi. Ils prennent la fille en stoppe et croisent GTO. Un pari : le premier à Washington gagne la voiture de l’autre. L’histoire prendra cependant un autre biais.

Peu de dialogues, une économie de moyen typique série B, une réal’ d’une efficacité et précision au cordeau. Le statut de film culte n’est pas volé pour un road movie idéal pour visionnage nocturne.

Publicités
Posted in: Ciné, DVD