Le « jeu de la mort » de David Carradine – RIP

Posted on 6 juin 2009

2


Sacrée histoire. Retrouvé mort et pendu dans sa chambre d’hôtel à Bangkok, l’acteur David Carradine est peut-être décédé à la suite d’un acte sexuel qui a mal tourné, a indiqué vendredi la police thaïlandaise. «Une corde était attachée autour de son cou et une autre à son organe sexuel, et les deux étaient reliées ensemble et pendues à la penderie», a déclaré l’un de ses responsables. «Dans ces circonstances, nous ne pouvons pas être sûrs qu’il a commis un suicide, mais il a pu mourir (d’un accident) de masturbation», a-t-il encore affirmé.

A 72 ans, jouer à l’Empire des sens c’est pas malin diront certains. Bon c’était quand même un drôle de personnage ce comédien culte des 70’s qui n’évita pas les turbulences de la bouteille et de la came. Il émargea chez Scorsese et dans l’étouffant Oeuf du serpent de Bergman, navigant de Hal Ashby à Walter Hill. Mais, il se perdit aussi dans des productions nombreuses et plus qu’alimentaires. Il conserva une aura intacte que son interprétation de Bill dans Kill Bill de Tarantino raviva pour les générations plus récentes.

Pour la mienne et donc les plus anciennes, il fut avant tout Caine héros de la série Kung Fu diffusée dans les années 70 puis repris sur La Cinq berlusconnienne dans les 80’s. Autant que les films de Bruce Lee, ce programme fit la gloire des arts martiaux asiatiques et de ce qu’on appelait du haut de nos 10-15 ans des films karaté, mélangeant les différentes pratiques asiatiques. Pas mal de dojos et autres clubs lui durent sans doute une belle affluence. Le personnage formé chez les maître de Shaolin baladait son errance et sa fuite sans fin durant 62 épisodes (et un pilote d’1h10) sur fond de far west. Et la série nouait parfaitement les codes des deux genres que sont le western et le wu xia pian (ou plutôt le film de kung fu) hong kongais. Au pays des armes à feu, Caine traçait son chemin avec ses poings et pieds comme seule arme et sa philosophie en bandouillère.

Une deuxième série, Kung Fu la légende continue fut réalisée dans les années 90 autour d’aventures du petit-fils de Caine et avec des flash backs sur les exploits de grand père. Dans mon souvenir (flou)  elle est loin d’atteindre le  niveau de la première mouture mais serait peut être à revisiter.

Revoyons en tout cas le générique de l’originale :

Ca le fait non petit scarabée ? RIP

Publicités
Posted in: Ciné, télévision