Parodies face à la lamentable auto-parodie sarkozyste

Posted on 30 mai 2009

1


Une bande de clowns ? Oui, mais dangereux. Moquons nous en pendant qu’on peut encore… Enfin, on devrait bien toujours trouver un moyen d’en rire 🙂

Donc, dans la série les cons qui ne se soignent pas, le député non-élu Lefebvre nous a sorti son idée de faire bosser les gens en arrêt maladie ou congé maternité. Debout les morts quoi (vu par mozinor) grâce au télétravail:

Z’aurez noté le « droit nouveau » de celle dont on sait comment elle est arrivé à son poste.

Toujours sur ce sujet du « travaille sinon crève », une jolie référence à cet homme du camp sarkozyste, Tibéri qui, en avance, avait su faire voter les morts. Un sous-titrage de BenSiesta

Des projets dignes de la droite régimaire. Qui a réussi un quasi sans-faute cette semaine. Elle nous a ressorti sa spéciale insécurité. Une vraie auto-parodie. Entre l’arrestation en sortie d’école pour soupçons de vol de bicyclette de la semaine dernière et ses jolis petits pojets à venir, elle allait quand même pas laisser le temps libre. Oubliant que si l’insécurité est ce qu’elle dit être, c’est parce qu’elle échoue sur ce terrain depuis (au moins) 2002 (pour ne pas remonter jusqu’en 1995), avec le même homme et ses mêmes méthodes. Alors nous revoilà avec ces bandes qui hantent nos rues et ces écoliers armés jusqu’aux dents à stopper sous des portiques de sécurité.

LePost nous rappelle ici que la vie de prof n’a jamais été facile et que les menaces font partie de leur quotidien devant des armées de ptits diables vicieux et potentiellemnt terroristes:

Flippant non ? On en oublierait l’insécurité sociale, économique, les chiffres du chômage… Non ? Merde, z’ont raté leur coup alors.

Sinon Coupat est sorti des géôles sarkozistes; justice et politiques en ont pour leur ridicule – et ce n’est sans doute pas fini-, les médias ont trinqué au passage et ils vont avoir du mal à canaliser ce qu’ils ont levé.

Publicités
Posted in: humeur, humour, Politique