Georges Cipriani en semi-liberté : le communiqué de son comité de soutien

Posted on 1 mai 2009

0


L’ex dirigeant d’Action directe Georges Cipriani va bénéficier d’une mesure de semi-liberté. Voici le communiqué de son comité de soutien ce soir :

« SEMI-LIBERTE POUR GEORGES CIPRIANI

Ce jeudi 30 avril, le Tribunal d’application des peines de Paris, ayant compétence en matière de « terrorisme », a accordé à Georges Cipriani, militant d’Action directe, un aménagement de peine, après 22 ans de détention dans des conditions d’incarcération particulièrement difficiles.

Georges Cipriani sera sous le régime de la semi-liberté à partir du 19 mai, sous réserve de l’appel du Parquet, qui serait suspensif. Pendant un an, il sera autorisé à travailler à mi-temps et passera le reste du temps en prison. Comme pour sa camarade Nathalie Ménigon, cette semi-liberté devrait logiquement déboucher sur une libération conditionnelle.

Cette première décision favorable intervient au terme d’un traitement exceptionnellement long de sa demande de libération : Georges l’aura attendue près de 18 mois (le délai normal était de 6 mois) et aura subi en outre un transfert éprouvant au Centre national d’observation de Fresnes.

Georges Cipriani a franchi cette étape importante, à nous de rester vigilants et mobilisés jusqu’à sa libération.
Le Collectif « Ne laissons pas faire ! »
Paris, le 30 avril 2009 »

Quelques éléments via Wikipédia : « Arrêté avec ses compagnons Jean-Marc Rouillan, Joëlle Aubron et Nathalie Ménigon le 21 février 1987 dans une ferme à Vitry-aux-Loges (Loiret), Cipriani, l’un des leaders historiques du groupe d’extrême gauche, a été condamné notamment pour les assassinats en 1986 du PDG de Renault Georges Besse et en 1985 de l’ingénieur général René Audran. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. »

Publicités
Posted in: Politique, Société