L’univers dont le roi est un Prince

Posted on 25 avril 2009

1


On n’entend plus trop parler de lui, me faisait on remarquer il y a quelques jours.  Certes le jeune prétendant au trône pop-funk des années 80 n’est plus aussi présent sur la scène médiatique. Médias qui ne sont plus les mêmes non plus.

Il a d’ailleurs choisi depuis longtemps – 1993 – de prendre ses distances avec l’industrie musicale. Il ne traite désormais plus avec elle que sous le biais de contrats de distribution – quand il ne distribue pas ses CD gratuitement à la foule qui afflue à ses concerts -, gardant sa totale indépendance artistique.  » Il a profondément modifié les rapports entre artistes et maisons de disques, créant un nombre important de précédents notamment dans le domaine de l’auto-production et de la distribution directe du musicien vers les consommateurs de musique. », explique ainsi sa notice wikipédia.

Pour 2009, le kid de Minneapolis annonce pas moins de trois albums. Il a joué trois extraits live de l’un d’eux lors d’un récent Late Night Show, le talk show de Jay Leno.  Ces morceaux étaient issus d’une production à laquelle un site éponyme et assez étonnant est consacré : lotusflow3r.com.

Un clip, dans le même esprit que cet objet ouèbique, circule depuis quelques jours.

Preuve que certaines couronnes ne sont pas usurpées…

Petit bonus : sa performance live chez Jay Leno

Publicités
Posted in: Musique, Web