Lyon : Xavier Bertrand et l’UMP tentent de faire un fromage avec des oeufs

Posted on 24 avril 2009

1


Tentative de manipulation ? Couardise déraisonnée et parano sécuritaire ? L’UMP a, en tout cas, fait exploser le thermomètre du ridicule hier. Au coeur de l’affaire la caravane des jeunes têtes à claques du parti qui sillonne le pays pour tenter de prêcher la bonne parole du nain élyséen à l’approche des élections européennes.

Au mépris de tous les dangers de chemins et routes pas si sûrs, parait-il, malgré les rodomontades et coups de menton de leur mentor depuis ses promesses de prouesses alors qu’il occupait l’Intérieur, échappant on ne sait comment aux manants et gueux manifestant pour du pain et des primes de licenciement, voilà l’attelage qui parvient quand même à rejoindre la capitale des Gaules. Prenant Caluire pour un village, l’équipage de nobliaux y fait escale puis rejoint le sûr et bourgeois centre-ville de Lyon, deuxième arrondissement s’il vous plaît tout près de l’historique et riche Ainay.

Place Bellecour précisément. C’est là monsieur le commissaire que des hordes sanguinaires vont se manifester. Une centaine, au bas mot, de ces fainéants d’étudiants contestataires et chercheurs gauchistes qui manifestaient par là pour entraîner la France medefisée  vers une ruine certaine s’en prit alors aux caravaniers de sa majesté. Cagoulés pour défier la sinistre de la répression organisée MAM, équipés lourdement en matériel dédié à la guérilla urbaine, ces anarchotonomesdultragôches lancèrent ainsi moultes noms d’oiseaux et même trois oeufs pourrris – armes de destruction terroriste s’il en est – à destination des garants de la démocratie en lodens, cachemire, cols en V et jupes plissées.

Un prompt message fut aussitôt délivré à l’outre maçonnique guère franche du collier à qui le tout-petit-président a confié les clés de l’UMP. Celui-ci se fit alors fort d’appeler les populations d’honnêtes gens à se mettre aux abris et à prendre la mesure de la sauvagerie de ceux qui contestent le bienfondé de la politique de classe menée. Ni une, ni deux RTL, où oeuvre le savant professeur de déontologie Apathie, alerta, sans vérifier, le pays : « 200 jeunes cagoulés caillassent depuis une heure la caravane UMP qui se trouve dans un petit village près de Lyon. »

Bigre entre notre bourg et le Paris de nos puissants, le nombre avait doublé et les oeufs étaient devenus pavés. Télégramme tronqué par La Poste tenue par un facteur cycliste révolutionnaire pour discréditer les hautes autorités de l’Etat ? Ou volonté de monter les oeufs en neige et de faire tout un plat assez assaisonné pour mieux faire passer la répression en train de s’organiser ? A moins que les hérauts du parti régimaire ne soient promptes à céder à la couardise face au peuple qu’ils mécontentent…

Tous les détails : Le Progrès de Lyon : Paillé et Cochet réclament des excuses (ndlr : LoL) au PC
20 Minutes : les « vrais-faux » jeunes encagoulés et la caravane UMP
Rue 89 : l’UMP fait une mayonnaise de trois oeufs sur sa caravane
LibéLyon : des oeufs, une campagne et une manif en temps réel
LePost.fr : info ou intox ?
Publicités
Posted in: humeur, Politique