Le clan de la cagoule aux trousses de MAM

Posted on 16 avril 2009

1


Panique à bord ? L’incompétente ministre de l’Intérieur s’agite à nouveau. Et vu ses casseroles ça tinte. Depuis ce matin qu’elle me cherche, aurais-je même envie d’écrire. MAM  vient d’aller faire signer ses petit décrets à Matignon. On s’en battrait les flancs de rire si ce n’était si con. Accroche toi bien lecteur : le gouvernement de la République vient de prendre un décret contre le port de la cagoule. Pas le survêt au supermarché ou les chaussettes dans les sandales : non !, la cagoule.

Bon c’est en zone précise. La ministre du nain (épouse d’un député à propos racistes) qui voit des gauchistes partout derrières ses étoles de marques veut punir le fait de cacher son visage pour ne pas être identifié. On risquera donc  «l’amende prévue pour les contraventions de 5e classe: 1.500 euros», annonce ce jeudi le ministère de l’Intérieur. Une amende qui passerait à 3.000 euros en cas de récidive dans un délais de moins d’un an. Bien sûr cela concerne les manifs qui font si peur à ce pouvoir chancelant et de plus en plus illégitime de jour en jour, d’heure en heure. Première visée la cagoule (mauvais souvenirs persos : ça gratte) mais aussi les capuches. Rien n’est dit pour les lunettes noires ou le masque vénitien…

Un peu plus tôt sur France-Inter, alors que dans bien des pays elle aurait dû quitter son poste avec le goudron et les plumes pour sa nullité dans ce dossier comme pour sa responsabilité dans les dérapages policiers à Strasbourg et en Corse, elle osait la ramener sur l’affaire Coupat. Tenez-vous bien : il y aurait quelque chose dans le dossier 🙂 A se gondoler quand on voit les malheureux enquêteurs et un procureur aux genouillères usées à force de ramper essayer de trouver trois lignes dans un livre pour faire tenir leur dossier. Une presse pourtant sarko-compatible a d’ailleurs relevé ce néant où on a voulu « fabriquer un présumé coupable » : ici et.

Face à un tel camouflet le pouvoir veut donc sauver les meubles de sa stratégie de l’ennemi intérieur et de la justification de sa politique répressive en action ou à venir face à la colère qui monte. Il sent aussi la mobilisation qui commence à s’étendre après l’emprisonnement sans raison de Coupat depuis novembre et la montée en force de l’action de ses proches et de sa défense ainsi que le relate en détails Mediapart.

Après les propos tenus par ces féaux du patronat et de la finance, force est de constater que les méthodes macoutes et les cagoulards on les trouve place Beauvau avec des relents sécuritaires aux remugles des  vieilles lunes anti-casseurs et lois d’exception de la droite  la plus nauséabonde. Spécial dédicace :

Vodpod videos no longer available.

more about « MAM « , posted with vodpod

Publicités