Hadopi : ils partirent 10000… et se retrouvèrent l’air bien cons

Posted on 16 avril 2009

0


Dans la série les manips sur Hadopi, en voilà une qui mérite son petit détour. Après les engagements d’artistes pro albanelo-sarkozystes notamment sur le site jaimelesartistes.org (puisqu’on vous le dit) où certains s’étonnèrent de figurer, voici maintenant la liste des 10000 signatures de la Sacem qui par une prompte enquête se trouve bien moins pourvue.

J’évoquais dans un billet précédent le fait que cette pétition demandait vérification. Et en commentaire, Chess invitait par un lien (http://www.laquadrature.net/wiki/Liste_artistes_signataires_petition_sacem) à aller sur le site de la Quadrature du Net pour aider à établir un peu plus la réalité des paraphes revendiqués. Avantage ouèbien, là où un journaliste aurait pris la chose telle quelle ou se serait épuisé seul à tout vérifier, la mise en oeuvre des moyens d’une communauté a eut vite fait de repérer les incongruités. On peut les retrouver sur la Quadrature ou synthétisées par PCInpact. Aïe dans les dents quoi. Du coup la Sacem s’est fendue d’un communiqué pour tenter maladroitement de se défendre de ce bidonnage. Pas facile quand on se fait gauler les doigts dans le pot de confiture.

Cela n’empêche pas le tout-petit-président de s’essuyer les pieds sur le vote parlementaire : savon à Albanaze et nouvelle lecture le 29 avril. Le texte sur l’inceste ne sera pas reporté et aura (quand même mais seulement) une journée, le 28, pour être étudié ce qui a fait dire à l’association internationale des victimes « Un enfant violé compte moins au yeux de notre Président qu’un téléchargement improductif pour l’industrie du disque » (source). Et oui, bienvenue au sarkoland où prime d’abord la reconnaissance du ventre du nabotleon et de ses sbires.

L’heure est désormais à réclamer la démission d’Albannulle et le nain élyséen est en première ligne pour devoir rendre des comptes quant au traitement de ce dossier.  Sur le site Numerama, Jérémie Zimmermann, porte-parole de la Quadrature du Net, estime  que « rien ne fera changer d’avis Nicolas Sarkozy, personnellement engagé sur ce dossier pour servir les intérêts de ses amis du show-biz et autres industriels du divertissement« .

Et Gérald Sédrati-Dinet place le débat sur un plan politique d’ensemble : « Désormais, le président passe même outre le rejet du texte par le pouvoir législatif. Sachant que cette loi consiste à court-circuiter l’autorité judiciaire, on ne peut que constater la volonté d’éradiquer tout contre-pouvoir démocratique à l’omnipotence présidentielle« .

Pour les Parisiens, une manif est programmée le samedi 25 : http://www.manifestation-contre-hadopi.com/

Grâce à louvreuse.net, une petite parodie façon Midnight Express, avec un guest  Luc Bessonien, de ce qui nous attend une fois la loi votée (tu aimes les prisons turques inside) :

Vodpod videos no longer available.
more about « L’ouvreuse se demande « , posted with vodpod

Publicités