G20 et sommet de l’Otan : la répression policière avant tout

Posted on 2 avril 2009

0


Drôle de journée.  Au moment où un pouvoir autiste votait dans une parodie de débat législatif les bases d’un flicage et filtrage massif du web avec la loi Hadopi, le système de répression face à toute velléité de contestation montrait une fois de plus un visage particulièrement indécent.

Strasbourg d’abord où débute demain le sommet de l’Otan. Célébration de l’anniversaire d’un machin désuet que la France rejoint faisant voler en éclat sa position particulière dans le monde et une certaine unité nationale sur le principe d’indépendance. Dès la préparation, les épisodes se sont succédés : descente de police chez des particuliers ayant afficher des drapeaux anti-Otan ou arc-en-ciel, cantonnement de toute opposition hors du chemin des « grands » de ce monde, opération ville morte avec atteintes au droit de circuler y compris des habitants et riverains. Et j’en oublie. Le Monde, que l’on ne peut guère soupçonner d’opposition au pouvoir en place, évoque ces mesures poussées à un point de ridicule tel que « les femmes enceintes sont invitées à se faire accompagner par des policiers plutôt que par leur mari pour accoucher ».

Pour cacher ces opposants que l’on ne saurait voir, le ministère de l’Intérieur,de la parano et fabricante de storytelling sécuritaire MAM, veut leur interdire tout accés au centre-ville où les médias établis se cantonneront à l’info prédigérée et aux communiqués officiels. Enjeu de taille donc en matière de com’. Résultat : dès hier la répression est montée d’un cran et des heurts ont opposé manifestants aux forces de police innombrables réunies sur place.  A lire ici et .

En voici quelques images via StrasTv alors que la soirée a été agitée avec une centaine d’interpellations :

A Londres, le G20 avait lui un objectif symbolique majeur : avoir l’air de sacrifier quelque chose pour essayer de sauver l’essentiel c’est à dire le capitalisme financier. Bref le principe reposait sur un joli foutage de gueule. En espérant que ça passerait. Les places boursières ont d’ailleurs salué les conclusions de la réunion qui a accouché… d’une souris à 1000 milliards de dollars. Le tout assorti d’un affichage anti paradis fiscaux et sur les bonus des patrons.

Là aussi, ce qui aura été le plus frappant c’est la répression policière qui aura fait une victime même si les circonstances restent floues. Il y a en tout cas eu un comportement condamnable comme le montre les images ci-dessous mises en ligne par Indymédia.

Vodpod videos no longer available.

Le pire c’est qu’on n’a pas affaire ici à une violence incontrôlée sur le mode de Gênes mais à des méthodes enseignées aux forces de l’ordre qui agissent de façon concertée  pour tasser des manifestants pacifistes qui lèvent les bras en l’air. Quelqu’un en est mort.

Publicités
Posted in: Politique, Société