Conso : peut-on faire crédit à une décroissance en temps de crise ?

Posted on 31 mars 2009

0


Via une liste de diffusion, j’ai reçu ce matin le texte de « Marie » qui suit. Je dois dire qu’il m’a laissé dubitatif. Avec la crise, et déjà avant eu égard au pouvoir d’achat, n’y a-t-il pas déjà un nombre important de personnes qui ont une consommation raisonnée ? Sans doute mais ne pouvons nous pas aller plus loin et modifier globalement nos comportements y compris sur des dépenses obligatoires ? J’avoue ne pas avoir de réponse toute faite mais parmi d’autres moyens d’action celui-là pourrait peut-être trouver sa place. Il renverserait en partie le rapport de force entre ceux qui tirent des bénéfices de l’économie de marché et ceux qui la subissent alors qu’ils en sont le rouage essentiel. Comme disait Coluche « y suffirait que les gens y achètent plus pour que ça se vende plus » 🙂

Pourrait on alors revenir à une éco au service du bien commun et pensée comme telle ou faut-il des secousses plus radicales ? Alors que j’accumule une liste impressionnante de dysfonctionnements scandaleux et de griefs, qui feront l’objet d’un billet à venir quand la flemme m’aura lâchée, je livre à la rélexion de ceux qui passeront par ce blog le texte tel quel. N’hésitez pas à le commenter car ce type de démarche me semble pouvoir aller dans le sens d’une reconquête des pouvoirs, avec la nécessité de repenser totalement notre environnement, nos pratiques sociales, les modes d’exercice des pouvoirs y compris en entreprise, le rapport au travail… Cela peut-il aussi passer par des choses aussi simples que faire à pieds le trajet qu’on aurait fait en voiture ou cuisiner un plat à moindre coût au lieu d’enrichir les fortunes de l’agro-alimentaire ?

« On essaie ?

Rien n’est pire que la soumission et la résignation…… D’autres pays l’ont déjà fait. Et ils ont réussi à faire baisser le prix de certains aliments (pâtes alimentaires pour l’Italie. Deux jours de grève d’achats à suffit pour faire reculer l’énorme augmentation du prix des pâtes.)
Même action au Liban pour le prix du pain, le lendemain de la grève d’achats le prix du pain reprenait son ancien prix.
PARTICIPEZ AU MOUVEMENT NATIONAL SAMEDI 4 AVRIL 2009
LE GOUVERNEMENT ET LES GRANDS FINANCIERS DE CE PAYS SE  SOUVIENDRONT :
Vous êtes invités, tous et toutes, ce jour-là à ne RIEN ACHETER surtout :
– L’ESSENCE – GAZOIL
– TABAC
– JEUX DE HASARD (ts jeux de la Française des Jeux)
– ALCOOL
– BOYCOTT DE LA GRANDE DISTRIBUTION (sauf les petits commerces de proximité)
– ESSAYER DE NE PAS ETRE VERBALISE (radars, feu rouge,stop, stationnement….)
Avec un minimum d’organisation, nous pouvons tous y arriver.
Ce message n’est issu d’absolument aucun parti politique ni d’aucun syndicat.
Imaginez l’impact que ce mouvement solidaire national pourrait engendrer.
Cette action sera et c’est certain plus efficace que n’importe quelle grève ou  manifestation !!!!.
DIFFUSEZ CE MAIL A… TOUS VOS CONTACTS INTERNET…FAITES VITE, La date sera vite arrivée
PREVENEZ VOS AMIS, COLLEGUES, FAMILLES……. qui eux même préviendront à leur tour, leurs amis, familles, etc ……
L’ EFFET BOULE DE NEIGE SE FERA NATURELLEMENT
Servons nous d’internet, cette merveilleuse invention.
AIDONS NOUS et nous parviendrons à faire reculer la vie chère. Ne dites pas « cela ne servira à rien  » Observez le 5 avril les réactions constatées grâce à vous, grâce à nous. Cessons de nous plaindre et AGISSONS »

Tout cela vous parait-il crédible ou relevant d’un luxe que seuls des « nantis » (relativement) peuvent s’offrir ?

Publicités
Posted in: Politique, Société