Hadopi, c’est parti (mais pas encore arrivé)

Posted on 10 mars 2009

0


Z’avez déjà vu une pompe à roulettes ? Et une usine à gaz ? C’est à partir d’aujourd’hui que l’Assemblée nationale débute l’examen du projet de loi liberticide « Création et internet » ou Hadopi. Il va donc falloir faire monter la pression sur les élus pour qu’ils ne délivrent pas un blanc-seing à un pouvoir aux ordres de lobbys.

Le site PCInpact, révèle que – sans attendre le vote de ce qui est censé être la représentation national et le lieu où s’écrit la loi (je vous épargne les digressions sur ce que ça dit de l’état de notre système) – le ministère à déjà lancé un pré appel d’offres pour recruter le futur prestataire chargé de la mise en oeuvre de la surveillance généralisée et de la sanction automatisée dans le cadre d’une justice d’exception. Détail amusant, il faut expliquer le cahier des charges et le fonctionnement du « bidule » aux candidats. Et là c’est coton :

68529-hadopi-usine-a-gaz-riposte-graduee-mecanisme

Suivant l’expression bien connue : le fil rouge sur le bouton rouge, le fil bleu sur le bouton bleu.

On constatera qu’il reste quelques « rêveurs » pour envisager les choses autrement auquel on saura gré de n’avoir pas renoncé à toute dignité démocratique comme le Grenoblois député (UMP, pourtant ajouterais-je 🙂 ) du Loir-et-Cher Patrice Martin-Lalande dont voici l’amendement qu’il a proposé comme préambule au texte :

hadopi-amendement

Sait-on jamais ? D’autant que la droite régimaire hésite à se ranger au garde à vous derrière le nouvel oukase du mari de la chanteuse. Et que certains à gauche ont comme ouvert un oeil.

Il est en tout cas toujours temps pour continuer d’essayer de se faire entendre et faire pression. Quelques tuyaux pour agir  via La quadrature du net ( cherche ton député pour l’appeler) mais aussi un peu partout  sur la toile pour agrandir le garage aux cinq gus 🙂 avec la possibilité de suivre les débats en flash et de garder un oeil sur « nos » élus (http://www.assemblee-nationale.fr/13/seance/seancedirect.asp) ou par SMS via Twitter.

Allez, rions d’Albanuche en cherchant les mots clés du discours qu’a dû lui préparer son Nègre et attendons donc cette insurrection qui vient…

Publicités