Blaxploitation is back

Posted on 29 décembre 2008

2


Une pépite carrément jouissive. C’est ce que nous a trouvé 6neweb avec Black Dynamite. Rien que l’interminable bande annonce nous renvoie aux cinoches de quartiers des années 70 et on s’attend à voir surgir Huggy-les-Bon-Tuyaux (Antonio Fargas qui passa par le mythique Shaft avant de sévir dans Starsky et Hutch) au détour d’une impasse.

Le film sortira en 2009. Ou pas. Vu que les ciné qui accueillaient ce type de pelloches ont tous plié boutique. Sauf que là le buzz devrait faire son effet et peut être motiver quelques complexes multiplex. Entre parodie et reprise des tics réels de la Blaxploitation (vous croyiez quand même pas que j’allais vous coller 20 lignes de digression pour vous expliquer ce pan de cinoche ricain marginal et redécouvert par la branchitude grâce à Tarantino alors qu’un simple lien suffira au novice pour en savoir autant que n’importe quel critique assermenté), on sent le gros plan fun.

Un peu de kung-fu et de karaté (c’est la même époque), du black musculeux et surpuissant avec les dames, un méchant bien pourri qui daube le ghetto, des pétoires formats XXL et des actrices affichant des obus de 40 : le mec qui dit que c’est pas Noël c’est qu’il méritait bien le Lars von Triers ou le Desplechin qu’il a trouvé dans ses sandales.

On s’y jette ?

En gros, l’histoire c’est monsieur Black Dynamite (lien Imdb inside) qui une petite dent contre The Man, vu que celui-ci a tué son frère. Il se lance donc à la poursuite de ce méchant trafiquant d’alcool et de drogues. Bon y a plein de trucs qui ont l’air de se mêler à l’affaire pour la compliquer. Et dois-je rajouter qu’en plus il a la mandale facile et qu’il est pas content ?

Miammm non ?

Publicités
Posted in: Ciné