Crise : « Louise-Michel » un scénario pour votre entreprise ?

Posted on 25 décembre 2008

1


Parait que ça fait partie des craintes sérieuses des officines policières et patronales : avec la crise, on pourrait assister à un durcissement des conflits avec des actes sortant de la contestation habituellement tolérée, encadrée et organisée.

Les « Grolandais » Gustave Kerven Et Benoit Delépine ont choisi l’humour noir décapant pour rappeler Louise Michel à notre bon souvenir et réaliser un western social en terre picarde. Plantées par un patron voyou des ouvrières (Yolande Moreau en tête) décident de se cotiser pour s’offrir les services d’un porte flingue afin de liquider le malotru. Mais elle tombent sur un tocard de la gachette (Bouli Lanners)…

Vodpod videos no longer available.

Finalement la vision libertaire peut s’accorder avec le libéralisme. Les plus faibles disparaissent et si des actionnaires ont le droit de ruiner la vie de milliers de gens au nom de leurs profits, il serait logique de pousser la logique jusqu’aut bout : pourquoi des salariés n’auraient ils le droit de  liquider les responsables de leurs malheurs au nom de la loi du plus fort ?

Et si en plus c’est en se marrant, c’est toujours ça de pris…

Publicités