Le village est le monde

Posted on 24 décembre 2008

0


La trêve des confiseurs… très peu pour moi. Et les dossiers liberticides et dérives vers un système autoritaire de maintien en place du capitalisme dévoyé continuent de s’empiler. C’est bel et bien en réseau qu’il ne faudra pas lâcher le morceau face à la crise et aux pires politiques qui se mettent en place. J’aurais aussi pu me gausser ce matin de la vacance du pouvoir hexagonal dans un moment où le pays s’enfonce. Symptomatique : on a laissé les clés à la ministre de la Police, qui voit des terroristes partout jusque dans les chiottes, comme si seuls la crainte, la répression, la manipulation, le mensonge… pouvaient encore faire tenir les morceaux. Bonapartisme écrivait il y a deux jours dans Libé un Joffrin pour une fois dans le juste même si cela ne lui donnait pas une plume plus alerte pour autant.

La matière pour de longs billets était là quand une photo s’imposa. Parce que ce soir c’est « la belle nuit de Noël et que la neige va étendre son mateau blanc… » ? Peut être. Mais aussi parce que le cadeau arrivé un peu en avance dans certains villages de Colombie pour leurs populations souvent indiennes pourrait bien en être aussi un pour nous. D’ailleurs les vélléités de méthodes chinoises de nos gouvernants poussés en ce sens par les lobbies de l’argent et du patronat ne trompent pas. Quelques vérités sur notre rapport au monde nous reviendront sans doute bientôt de quelque village isolé pour contrer  l’intoxication idéologique qui nous est rabâchée.

Pour en savoir plus sur cette arrivée du numérique en Colombie : un excellent article de PCInpact à qui j’ai emprunté sans vergogne une photo de « combat »

65961-caldas-olpc

Chagrins on y verrait une entrée perturbatrice de notre monde là où des systèmes ont su survivre en marge. Si on résiste contre la volonté de contrôle des Etats, des puissances de l’argent et leurs systèmes oligarchiques; ce peut être l’occasion de recevoir de belles leçons aussi…

C’est fête… Peyotl pour tout le monde.

Publicités