Lyon : manif contre l’arnaque de Tarnac

Posted on 10 décembre 2008

2


J’ai déjà eu l’occasion de me pencher ici sur la « mouvance anarcho-autonome d’ultra gauche » montée en sauce par  le pouvoir à la suite des incidents qui perturbèrent la SNCF en novembre. On rappellera au passage que les chemins de fer ont dénombré, en 2007, 27000 actes de « malveillance ». Certes, il ne s’agissait pas à chaque fois de problèmes de caténaires (qui ont démontré leur vétusté et manque d’entretien il y a peu, faute de moyens alloués) mais cela permet de relativiser. Comme on peut s’interroger sur la notion de terrorisme qui est un détournement sécuritaire inquiétant des textes existants, là où on aurait pu parler de destruction de biens publics ou que sais-je encore. Le dossier s’avère d’ailleurs tellement vide que l’ordre judiciaire a bien dû renvoyer les politiques dans les cordes et procéder à la libération d’une partie des personnes placées en détention préventive. Quant à ceux qui y sont maintenus, on peut jouer une piécette qu’un avocat même de deuxième ordre n’aura guère de mal à relever le manque d’éléments à charge dans le dossier « qu’on » a voulu monter.

La parano de MAM trouverait peut être mieux à s’exercer du côté de la Grèce, pays qui lui plairait sans doute, par la propension policière à tirer à vue. Il est vrai que pour les gouvernants de sarkoland certains éléments dans les événements hellènes sont de nature à précipiter la panique qui semble les saisir jusqu’à vouloir gonfler une « affairette » en complot et se préparer à une répression sévère. Le Monde relève d’ailleurs que mouvement grec trouve un écho favorable dans la population…

Les sarko-sbires doivent encore vouloir voir là un terrible complot anarchiste. Et comme le mot nous est resservi à tout va sans tenir compte de son (ses) sens réels et des diversités auxquel il renvoie, je vais proposer une petite révision aux services com’ et recopieurs de communiqués : http://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:Anarchisme. Allez au boulot, ça évitera de dire n’importe quoi et je ferai une interro écrite bande de nazes pour ceux qui mélangent libertaires et anarcho-communistes.

Mais revenons au terrible commando secret tapie dans l’arrière-salle de l’épicerie de Tarnac. En solidarité avec les inculpés une opération musicale et populaire (agrémentée d’un vin chaud) est organisée ce jeudi 11 décembre  à 18H sur le parvis de l’opéra de Lyon. Elle sera suivie d’un repas de soutien à prix libre à 20H au Centre Social Autogéré, 18 rue des Tables Claudiennes 69001 Lyon.

« Suite au battage médiatique, il semble que le mode de vie des personnes soupçonnées d’être les auteur(e)s du sabotage SNCF soit criminalisé. On leur reproche de s’être créé un espace de vie en dehors du système capitaliste. Si ça c’est être terroriste, alors nous sommes tout(te)s des terroristes… et on vous invite à boire du vin chaud pour fêter ça ensemble à prix libre et en musique (il y aura aussi du thé) » indique un communiqué. qui réclame  » l’abandon des poursuites ».

Et on peut donc envisager de manifester son soutien ce jeudi à ces terribles anarchistes dont le tort semble d’être équipés de livres avec des pages et des mots, d’ordinateurs et d’horaires de train, sans trop trembler. Ce n’est pas eux qui ont les poches gonflées d’explosifs mais un système capitaliste qui donne tous les signes d’une panique précédant son implosion.

Publicités
Posted in: Politique, Société