Les Bougons : politiquement incorrect dans le poste

Posted on 5 octobre 2008

0


Un titre qui évoque les Rougon-Macquart de Zola. Et un concept, adapté d’une série québécoise, qui lorgne du côté de Affreux, Sales et Méchants ou du cultissime Les Démons de Jésus de Bernie Bonvoisin (chanteur de Trust passé de Antisocial à Ségolène Royal et qui trouve Bayrou « intéressant »).Sûrement en plus édulcoré pour ne pas faire fuire l’annonceur. Mais ne faisons pas trop la fine bouche.

M6, pourtant bien servie en même temps que TF1 par Sarko-le-petit, a choisi de mettre les pieds dans le plat. Prévue à partir du 13 octobre, la série Les Bougons semble vouloir s’appuyer sur la déclinaison réaliste du thème de campagne du résident de la République qu’on pourrait résumer par « Travailler moins pour gagner plus » ou du moins se démerder. Elle arrive à point nommé lorsque quelques articles nous font état du développement d’un rapport cynique au travail, à l’entreprise qui ramasse le juste retour de bâton de ce qu’elle a semé et du retour (pour peu qu’il ait disparu) du bon vieux réflexe anarcho démerdard de la France d’en bas qu’on tente toujours d’enfiler bien haut.

L’irrévérence reste soft mais elle a le mérite d’exister :

C’est réalisé par Sam Karmann qui dans le dossier de presse sur le site de M6 n’hésite pas à soulever les problèmes qui font mal :

« Profiter du système, c’est par exemple :
– se faire verser une allocation à laquelle on n’a pas droit ?
– bloquer son compteur d’électricité quand on voit le prix de l’énergie « exploser » en trois ans ?
– piquer un paquet de pâtes qui a doublé en un an à la Grande Distribution qui génère les premières fortunes de France ?

Ou est-ce par exemple :
– exporter à la fois de l’artillerie lourde et les droits de l’homme ?
– les parachutes dorés avec ou sans résultat ?
– les salaires des grands patrons ?
– les plans sociaux qui suivent les prises de bénéfices ?
– les mandarinats et les copinages de toutes sortes, professionnels et politiques ?

La moralité et l’immoralité sont des notions personnelles et relatives. « Les Bougon » parle de la famille, de la solidarité des individus entre eux qui s’opposent à la « Société » au « Monde ». Il va sans dire que dans cette comédie les pauvres sont généreux, débrouillards, et pleins de bon sens, et qu’ils laissent aux administrations, aux politiques, aux riches, aux puissants, la bêtise, la règle, la norme, le mensonge, l’égoïsme, et l’individualisme. »

Quelques autres teasers bien fendards sont en ligne là : http://www.groupem6.fr/lesbougon/videos.html

Publicités