Il ne fera plus le Zazou (RIP)

Posted on 26 septembre 2008

0


Ca va pas de titrer une nécro comme ça ?  Tiens, j’ai cru entendre une voix… En plus sur ce coup là j’arrive en retard à l’office funéraire. Faut dire qu’il sera parti comme  il aura vécu pour le plus grand nombre que nous sommes, dans la discrétion.

Le 8 septembre donc (un an jour pour jour après Bizot) un cancer foudroyant a eu raison d’ Hector Zazou. Le nom ne vous dit rien. Normal. Moi je suis tombé sur ce mec (enfin sa musique) un peu par hasard. C’était il y a plus de 15 ans. Un disque acheté au pif. Ca commençait avec la voix de Depardieu « j’ai tendu des cordes de clocher à clocher… » et s’achevait sur celle de Bohringer « Je veux qu’on me transporte de bonne heure à bord… ». Entre les deux un voyage, Sahara Blue, sur les traces de Rimbaud en Abyssinie dans lequel se mêlaient des univers musicaux que l’on aurait pu croire inconciliables.

Et aux manettes, Zazou donc. Compositeur, producteur, arrangeur, et j’en oublie, il navigua du post-punk aux musiques africaines, de l’expérimental au classique en passant par le rock dans ses formes les plus ambitieuses. Homme de l’ombre, c’est son pote, grand journaliste et écrivain (pas que) des contre-cultures, Jean-Pierre Lentin qui lui rend le meilleur des hommages sur le site de Novaplanet (en cliquant ici donc).

On peut l’apercevoir ici dans l’ombre discrète de Björk en séance d’enregistrement:

Et, si tu veux un autre aperçu de sa palette:

RIP

Publicités
Posted in: Musique, Rock