Des seins qui raidissent la Justice

Posted on 26 septembre 2008

0


Qui a dit que les tribunaux étaient engorgés ? Dès qu’une affaire s’avère d’importance, la Justice est là. C’est ce que nous a permis de découvrir le fort intéressant blog d’Agnès Giard « Les 400 culs » qui se glisse dans les interstices du conformisme d’un Libé Joffrinisé.

Les faits, rien que les faits me souffle-t-on. Un artiste de mail-art (qui utilise donc les P&T comme le nom ne l’indique pas forcément au geek webo-dépendant) adresse pour une expo en Allemagne (m’étonne pas d’eux mais je ne rentrerai pas dans le détail, nah) quatre cartes postales.

On y voit des seins. Des loches, des nibards, des doudounes, des nichons, des tétons, des chouch’, des boobs, des roberts, des lolos… Bein des seins quoi. Légère déviance semble-t-il, quelques pinces sont venues s’y égarer et les orner (un BDSMiste nous lance un clin d’oeil complice). Emoi des postiers du centre de tri qui y voient sans doute une manoeuvre visant à accélérer la privatisation. Sont-ils d’une tendance plus répressive que leurs confrères anarcho-trotskystes ?

Le Parquet de Cahors se saisit de l’affaire. L’artiste éroto-déviant est convoqué par la substitut du procureur, son ordi confisqué (des fois que: tous des pédophiles ou des terroristes en puissance ces internautes qu’elles disent MAM et l’Albanel). Et on lui rappelle qu’il risque trois ans de prison et qu’une enquête est diligentée. Car ces seins qu’on ne saurait voir (si je la ratait celle-là) cachent sûrement quelque chose.

La presse locale (Dépêche du Midi) s’en gausse mais s’interroge un peu. Et on ne peut faire que de même : c’est QUOI ces relents d’ordre moral? En plus on passe pour des cons dans les journaux étrangers (http://www.eluniversal.com.mx/notas/540988.html).

A l’occasion d’un concours pour sauver l’unité belge (Boobs for Belgium), nous prendrons tous les risques. Voici donc des images insupportables de provocation et de pornographie qui risquent de choquer au plus haut point :

Choquant non ? Devant m’absenter, je suis en tout cas heureux d’échapper à une arrestation (provoc inside) ce week-end à Lyon.

Publicités
Posted in: Politique, Société